Il frappe un homme de 71 ans qui vendait de la drogue à des mineurs | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

Il frappe un homme de 71 ans qui vendait de la drogue à des mineurs

LA TUQUE| Un jeune homme de 19 ans passera six mois en prison parce qu’il est entré par effraction chez un homme de 71 ans qu’il a ensuite battu et volé. L’homme âgé aurait vendu des méthamphétamines à des mineurs et une rumeur disait qu’il agressait sexuellement des mineurs.

«S’introduire par effraction chez un présumé vendeur de stupéfiants, ce n’est pas moins grave», a affirmé le juge Jacques Lacoursière. Il a condamné Alex Gaudet Martel à passer six mois en prison et à retourner vivre 15 mois chez ses grands-parents à sa sortie.

«Vous êtes jeune, c’est peut-être la chance de votre vie, j’espère que vous le comprenez, ça, et que vous allez prendre la balle au bond. Ne gâchez pas votre vie», a mentionné le juge avant de souhaiter bonne chance à l’accusé.

Vendre aux mineurs

Alex Gaudet Martel s’est opposé quand l’avocat de la Couronne Éric Thériault lui a demandé si une question de territoire avait motivé son introduction par effraction survenue le 8 avril dernier à la Tuque.

«On voulait lui dire d’arrêter de vendre aux mineurs», a corrigé le jeune homme, qui a précisé que la victime aurait vendu des méthamphétamines à un jeune de sa famille, qui s’est ensuite confessé à lui.

Lors du crime, l’accusé était accompagné de deux complices d’âge mineur. Les trois jeunes s’étaient camouflé le visage avec des foulards et des capuchons, étaient entrés par effraction chez la victime. Ils ont ensuite poussé et frappé l’homme de 71 ans avant de le voler.

Ne faisant ni un ni deux, le jeune a ajouté en cour que l’homme semblait avoir un penchant sexuel pour les enfants. C’est d’ailleurs cette croyance qui a motivé les trois jeunes à voler un ordinateur portable ainsi qu’une caméra numérique sur les lieux. Avant de quitter, ils ont également saisi sur place un paquet de cigarettes et des médicaments.

L’accusé n’a pas nié avoir lui-même un problème de consommation de cocaïne et de marijuana. «Je n’étais pas à jeun quand j’ai fait ça, j’avais consommé», a-t-il admis en cour, ajoutant qu’il regrettait son geste qui n’était «pas de ses affaires».

Événements similaires

Le jeune homme aurait ensuite confessé son crime à un ami, qui l’a dénoncé à la police. De fil en aiguille dans les jours qui ont suivi, de nouvelles informations ont permis à une enquêtrice de la Sûreté du Québec de relier les trois jeunes à un autre événement survenu le 31 mars, toujours à La Tuque.

Il a été plus difficile de tenter de s’attirer la sympathie dans le deuxième dossier d’introduction par effraction pour lequel Alex Gaudet-Martel s’est également retrouvé accusé. Accompagnés des mêmes complices allégués, les jeunes ont voulu s’imposer dans la résidence d’un présumé vendeur de cannabis pour lui voler son butin.

 

À lire aussi

Et encore plus