Desjardins forcé de retirer des publicités controversées | 24 heures
/mtl-news/news

Desjardins forcé de retirer des publicités controversées

Après avoir tenté un coup de publicité dans le parc Laurier dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, Desjardins a finalement été forcée par le maire Luc Ferrandez d’enlever les cache-pots verts qui recouvraient plusieurs arbres avec des messages publicitaires.

Sur Twitter, le maire du Plateau a demandé le retrait immédiat des publicités qui auraient été installées dans la nuit de mercredi à jeudi.

Une heure plus tard, Desjardins envoyait sa réponse sur le réseau social.

Pour Alex Norris, conseiller municipal dans le Plateau, l’attitude de Desjardins est déplorable.

Selon lui, l’entreprise était au courant qu’elle n’avait pas le droit de faire de la publicité dans un espace public.

«Nous sommes très déçus du comportement de cette entreprise parce qu’il y a quelques semaines elle avait approché l’arrondissement pour avoir une autorisation pour faire de la publicité à la place Gérald-Godin et la demande a été refusée», a souligné M. Norris.

Tous les cache-pots verts avaient été enlevés jeudi soir vers 19 h. L’arrondissement n’a pas été en mesure de confirmer si c’était l’entreprise ou bien des cols bleus qui avaient retiré les publicités.

«C’est certain que si ce sont nos employés, le travail sera facturé à Desjardins. Les contribuables n’ont pas à payer pour un coup de pub», a fait valoir M. Norris.