L’art du café | 24 heures
/activities/restaurants

L’art du café

À l’image d’un vin nature récolté selon le plus grand respect des vignes, le café de la compagnie Dispatch Coffee est fait à partir de récoltes équitables et chaque tasse est préparée avec soin et amour.

«L’aspect terroir, comme dans le vin, est très important pour nous et on le goûte à chaque gorgée. Les vins biodynamiques et naturels ne sont pas constants, ne goûte pas exactement la même chose d’une bouteille à l’autre et c’est la même chose pour nous. Selon les saisons, les saveurs du café vont changer. Tu vas donc expérimenter des nuances et des subtilités du terroir, selon les origines des grains qu’on importe», explique Chrissy Durcak, fondatrice de la compagnie Dispatch Coffee et véritable passionnée de café.

De la passion, ça en prenait pour ouvrir le tout premier camion-espresso à Montréal, en 2012, puisqu’au départ, Chrissy semblait être la seule à y croire.

À l’époque, le projet pilote de la ville n’était pas encore en branle. Avec les propriétaires des camions Grumman78 et Winneburger, la barista a donc fait de nombreuses pressions auprès du gouvernement pour faire adopter le projet, mais s’est fait claquer la porte au nez lors de la mise en œuvre.

«La première année, le gouvernement nous a refusé l’accès, parce qu’il ne considérait pas le café comme de la bouffe de qualité. On a survécu malgré tout, mais j’ai pris la responsabilité de les rencontrer, de les éduquer et de leur expliquer que le café a la même philosophie que la gastronomie: on traite le café comme les grands chefs traitent la nourriture. Finalement, on a été accepté pour la deuxième année du projet pilote», explique Chrissy.

Photo Le Journal de Montréal, Véronique Harvey

La crème de la crème

Depuis l’an dernier, le camion Dispatch se promène donc aux quatre coins de la ville pour offrir ses cafés équitables, de qualité supérieure.

«Notre café est vraiment différent, principalement grâce aux grains qu’on achète, à la méthode de torréfaction et à la méthode d’extraction. On se dévoue à utiliser les meilleurs produits et procédés à chacune des étapes de la chaîne de production», poursuit la propriétaire, qui a ouvert deux adresses fixes à l’automne 2014, sur le campus McGill et dans le Mile-Ex.

Ainsi, Dispatch Coffee torréfie désormais ses propres grains avec beaucoup de précision – à même sa succursale du Mile-Ex –, dans le but de libérer les arômes naturellement fruités du café.

Au menu du camion Dispatch figurent donc les classiques espresso, allongé, americano, macchiato, cappuccino et latte, ainsi que les cafés froids (infusés à froid pendant 16 heures), qui sont très populaires selon Chrissy Durcak.

«Sinon, notre café vietnamien est vraiment un gros vendeur. C’est une boule de crème glacée maison faite avec du lait condensé et de la chicorée (une racine amère) sur laquelle on coule un shot d’espresso. C’est inspiré des cafés au Vietnam qui sont extrêmement amers. Pour compenser, ils mettent du lait condensé vraiment sucré dedans et ça donne un mélange sucré/amer», poursuit la propriétaire.

Photo Le Journal de Montréal, Véronique Harvey

Enfin, des biscuits maison, des croissants et des rôties, faites d’épaisses tranches de pain de la boulangerie Hof Kelsten, tartinées d’ingrédients frais comme de l’avocat, des câpres et des oignons marinés (version salée) ou encore du fromage de chèvre et de la confiture (version sucrée), sont offerts pour accompagner votre café.

 

Quatre conseils pour un café parfait

Photo Le Journal de Montréal, Véronique Harvey

Voici quelques conseils à suivre lorsque vous achetez un sac de café en grains Dispatch Coffee

1. Stockage hermétique

  • Gardez vos grains dans un récipient hermétique et frais. Consommer le café torréfié dans les 30 jours suivant l’achat.

2. Moudre quotidiennement

  • Moudre vos grains juste avant l’infusion pour préserver les saveurs et les arômes contenus dans la fève de café torréfié.

3. Ratio café/eau

  • Pour la préparation du café filtre, utilisez 1 part de café pour 15 à 18 parts d’eau. En grammes, on pourrait ainsi dire 1 gramme de café pour 16 grammes d’eau. (Bon à savoir: 1 c.à.t. = 15 g et 1 tasse d’eau = 230 g)

4. Qualité de l’eau

  • Utilisez de l’eau propre, filtrée et froide pour le filtrage du café. Ne jamais utiliser de l’eau déminéralisée, parce que le café exige une certaine teneur en minéraux pour extraire correctement toutes les saveurs.