Un serpentin d’abris temporaires sur la montagne | 24 heures
/mtl-news/news

Un serpentin d’abris temporaires sur la montagne

Les étudiants de l’Université de Montréal doivent désormais passer par un tunnel de 215 mètres d’abris temporaires sur la montagne pour accéder aux pavillons Roger-Gaudry et Polytechnique.
 
La réouverture de la rampe dans le métro Université-de-Montréal, qui devait être complétée le 30 novembre, a été reportée au début de l’année prochaine pour des problèmes liés aux travaux d’excavation et de démolition.
 
La solution était de mettre une quarantaine d’abris sur le sentier piétonnier de la montagne, normalement fermé l’hiver. L’installation a coûté entre 40 000 $ et 50 000 $, incluse dans le projet de 10,9 M$.
 
«Nous ne savons pas s’il y aura un dépassement de coûts et tout cela est en cours d’évaluation», fait savoir Geneviève O’Meara, aux communications de l’Université de Montréal.
 
Le défi pour la firme Abris Tempo était d’installer la structure dans une pente et former un parcours sinueux avec celle-ci.
 
«On en a déjà monté des plus longs, mais pas en montagne», laisse savoir Luc Forcier, représentant de l'entreprise.