50 M$ pour transformer la Plaza St-Hubert | 24 heures
/mtl-news/news

50 M$ pour transformer la Plaza St-Hubert

Des commerçants de la Plaza St-Hubert accueillent d’un bon oeil les travaux de 50 M$ qui transformeront leur rue commerciale, même s'ils ignorent encore comment ils seront dédommagés.

«Il y a beaucoup de ménage à faire sur la Plaza et c'est sur que ça va être frustrant pour tout le monde. S'ils font ça tout d'un coup, ça va être le bordel. Par contre, s'ils font ça section par section ça va être moins pire», croit Alexander St-Louis, gérant de Carta Magica.

Photo Marie-Christine Trottier

Dimanche, le maire Denis Coderre a dévoilé le projet de transformation de la Plaza Saint-Hubert, qui débutera à la fin de l’été prochain avec le retrait de la marquise emblématique, construite en 1984.

À terme, la nouvelle structure sera plus claire et moins inclinée afin de dégager le deuxième étage des façades. Près de la moitié du budget des travaux de 50 millions $ sera d’ailleurs consacré à son remplacement. On ignore encore si ces travaux seront réalisés en bloc ou par tronçons de rue.

Aide aux commerçants

Dès que le statut de Métropole sera adopté, Montréal offrira une compensation aux commerçants pour les pertes encourues par les travaux, a d'ailleurs annoncé le maire Coderre.

«Les commerçants devront ouvrir leurs livres, mais s'il y a des pertes, on va travailler ensemble et ça va nous faire plaisir de les accompagner», a-t-il déclaré dimanche (HIER) matin. On ignore encore comment et dans quelle mesure ces compensations seront octroyées.

Un programme sera aussi accessible aux commerçants dès le début des travaux pour rénover les façades des bâtiments admissibles.

«Ils ont l'air de vouloir faire mieux que ce qui s'est passé sur St-Laurent [en 2006], donc on se sent mieux entourés», estime Isabelle Lehoux, propriétaire de la bijouterie qui porte son nom.

Photo Marie-Christine Trottier

Pour Mike Parente, le directeur général de la SDC Plaza Saint-Hubert, le défi sera de maintenir l'achalandage durant les travaux même s'ils croit que les commerçants sont très résilients.

«Cette compensation sera essentielle parce que de nombreux commerces ferment lors des travaux vu qu'ils dépendent du trafic piétonnier», ajoute Allison Myers, propriétaire du salon de coiffure Sundari.

Moins de stationnements

Des bandes d'arbres remplaceront près de 50 % des espaces actuels de stationnement, de chaque côté de la rue.

«Ça va accentuer son aspect piétonnier. Ça ne peut qu'augmenter l'achalandage. Des stationnements il y en a autour», souligne le propriétaire du café Candide, Mickael Rossi.

Les travaux en bref

-Remplacement des marquises

-Remplacement du réseau d'aqueduc, construit en 1964 et des égouts, datant de 1900

-Places publiques aménagées

-Élargissement des trottoirs

-Espace réservé au stationnement 15 minutes

À lire aussi

Et encore plus