Subventions coupées, aucun festival sur Monkland cet été | 24 heures
/mtl-news/news

Subventions coupées, aucun festival sur Monkland cet été

Il n'y aura pas de festivals sur l'avenue commerciale Monkland au cours de l'été prochain. L'association qui les organisait a décidé de ne pas déposer de demande après avoir perdu ses subventions publiques.

C'est ce que le maire de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce (CDN-NDG), Russel Copeman, a annoncé lors d'une consultation publique sur les festivals mercredi soir. L'Association des marchands de la rue Monkland (AMM), qui organisait ces festivals, ne recevra d'ailleurs plus de subventions de la part de l'arrondissement pour ces festivals.

Le 24 Heures a publié un article en janvier au sujet de l'AMM, qui recevait ces fonds, et dont les administrateurs sont aussi les promoteurs des événements. Le maire a indiqué que l'octroi de ces subventions n'était «plus acceptable».

«La question des liens entre une OBNL et une compagnie privée a été éclaircie par l'Inspecteur général», a indiqué le maire Copeman, rappelant le rapport publié en décembre sur Montréal en histoire, cet organisme de façade qui a reçu des contrats pour le 375e anniversaire de la Ville qui profitaient à l'entreprise de son directeur général.

Respect de la communauté

Après quelques témoignages majoritairement en défaveur des festivals, l'un des promoteurs des festivals, Phil Leithead, a expliqué aux citoyens présents qu'il ne souhaitait pas partir en guerre avec le quartier et qu'il souhaitait simplement organiser des évènements pour aider les marchands. «Nous avons pris cette décision parce que nous souhaitons respecter notre communauté.»

Concernant l'octroi des subventions, il a expliqué que s'ils avaient «embauché une autre compagnie pour organiser ces festivals, ça aurait coûté beaucoup plus cher», a-t-il affirmé, soulignant que ces festivals n'étaient pas «payants» pour lui et son partenaire d'affaires, Danny Roseman.

À lire aussi

Et encore plus