87 expressions ridicules interdites à l’Assemblée nationale | 24 heures
/misc

87 expressions ridicules interdites à l’Assemblée nationale

Image principale de l'article 87 expressions un peu ridicules interdites

Des fois, les échanges dérapent à l'Assemblée nationale et les députés sortent l'artillerie lourde. 

«Woke!» par ci, «monarque!» par là, les insultes «dégoûtantes» – comme dirait Patrice Roy avant de s'excuser de son mauvais mot – planent au Salon bleu, sous le nez du pauvre président de l'Assemblée qui se retrouve avec de la broue dans le toupet. 

«Une vraie cour d'école!» ont souvent lancé des backbenchers du 14e parti d'opposition, tentant d'ironiser sur les chicanes et d'ainsi se positionner en grand guide intellectuel qui navigue au-dessus de la mêlée, tel un Stephen Harper pogné entre Michael Ignatieff et Gilles Duceppe dans un débat en 2011.

Un peu d'ordre SVP      

Parfois, ça dérape tellement que le président ou la présidente de l'Assemblée nationale n'a d'autres choix que d'interdir certains mots. 

Car, même si les députés bénéficient d’une immunité parlementaire au Salon bleu, ils sont contraints de soigner leur langage et doivent éviter d’employer des propos qui sont «non parlementaires», c’est-à-dire des expressions ou mots interdits à l’Assemblée nationale.

Pas plus tard que mercredi 10 novembre, un autre événement a enflammé l'assnat, comme le rapporte Le Journal: «après une série d’échanges acrimonieux sur l’état d’urgence sanitaire, le président de l’Assemblée nationale, François Paradis, a tranché: les élus ne pourront plus se traiter de “complotiste” au Salon bleu.

Fascinant.

Comme c'est un sujet intéressant, Le Sac de chips vous propose aujourd'hui une liste (en ordre alphabétique) des mots ou expressions les plus surprenants ou ridicules qui sont proscrits au Parlement.  

• À lire aussi: 8 fois où des politiciens se sont insultés au Québec

s

En voici donc 87:             

  1.  Accepter une enveloppe brune         
  2.  Aigrefin         
  3.  Âneries         
  4.  Argent sale         
  5.  Avoir détroussé les Québécois         
  6.  Bandits (quel gang de) et (rencontre avec des)         
  7.  Bebites         
  8.  Bonhomme sept-heures (jouer au) (en parlant du premier ministre)         
  9.  Boucher de Charlesbourg         
  10.  Bouffon         
  11.  Bullshit         
  12.  Capitaine Bonhomme (en parlant du premier ministre)         
  13.  Carpette (se comporter comme une)         
  14.  Cheap  
  15.  Chien de poche         
  16.  Cimenteur (si menteur)         
  17.  Clown         
  18.  Cochon, cochonneries         
  19.  Cocu des caquistes (en parlant d’un député)         
  20.  Con         
  21.  Couillonner les citoyens du Québec         
  22.  Coup de pied au cul (mériter un)         
  23.  Cover-up         
  24.  Crétinerie         
  25.  Culot         
  26.  Dégueulasse         
  27.  Despote éclairé         
  28.  Deux de pique         
  29.  Ding et Dong (en parlant de ministres)         
  30.  Esbroufe (faire de l’)         
  31.  Eunuques (bande d’) (en parlant du gouvernement)         
  32.  Fainéants         
  33.  Fin finaud         
  34.  Fling-flagne dans les garderies         
  35.  Fourberies         
  36.  Girouette, girouette nationale         
  37.  Gorlots-là         
  38.  Homme de paille         
  39.  Hurluberlu         
  40.  Individu sinistre         
  41.  Jaune         
  42.  Justicier de bas étage         
  43.  Logique tordue (sur la base de la ... de la ministre)         
  44.  Lucky Luke du Twitter         
  45.  Mains sales         
  46.  Matamores         
  47.  Ministre de l’insécurité publique         
  48.  Mousquetaire de Joliette (en parlant d’un député)         
  49.  Népotisme         
  50.  Nono         
  51.  Parc des petits amis         
  52.  Parler des deux côtés de la bouche         
  53.  Peddleur         
  54.  Pelleter du fumier         
  55.  Pickpockets         
  56.  Pitou (pauvre petit) (en parlant d’un ministre)         
  57.  Pitreries         
  58.  Pleutre         
  59.  Plomb dans la tête (avoir besoin de)         
  60.  Politicaillerie (faire de la petite)         
  61.  Politicien patroneux         
  62.  Poltron (plus ou moins)         
  63.  Prince consort de l’astuce         
  64.  Pyromane         
  65.  Racket         
  66.  Rase-mottes (faire)         
  67.  Roi du sophisme (en parlant d’un député)         
  68.  Sale job         
  69.  Sépulcre blanchi         
  70.  Servile         
  71.  Servilité         
  72.  Shylock         
  73.  Syndrome Gérald Tremblay         
  74.  Tapis de porte         
  75.  Tartuferies         
  76.  Tata         
  77.  Technocrate condescendant (en parlant d’un ministre)         
  78.  Tête de Slinky (en parlant d’un député)         
  79.  Ti-coune         
  80.  Torchon (en parlant d’un projet de loi)         
  81.  Tripotage         
  82.  Triturer         
  83.  Vire-capot         
  84.  Visage à deux faces (en parlant du premier ministre)         
  85.  Vote grégaire de ses moutons         
  86.  Yes man      
  87. Complotiste (si ça vise un collègue...)            

À voir aussi sur le Sac de chips:      

s

s

s


 

Sur le même sujet