Travail : les milléniaux de plus en plus touchés par la dépression | 24 heures
/jobs

Travail : les milléniaux de plus en plus touchés par la dépression

Valérie Cordier-Chemarin - 37e AVENUE

 

La dépression est un fléau qui menace également les milieux de travail. La surcharge de travail, les heures supplémentaires, les responsabilités trop lourdes et le stress sont quelques-uns des facteurs qui peuvent mener au bord du gouffre. Et selon un sondage, la jeune génération ne serait pas épargnée.

Une enquête d’Ipsos pour le compte du Centre pour la santé mentale en milieu de travail de la Great-West a révélé l’état de santé psychologique des gens en milieu de travail.

Chez les milléniaux (âgés de 18 à 36 ans), 15 % des travailleurs auraient souffert de dépression, comparativement à la génération X (de 37 ans à 54 ans) qui compterait 39 % d’employés ayant subi ce trouble, et 29 % chez les baby-boomers (55 ans et plus).

La nouvelle génération se sentirait d’ailleurs plus nerveuse, anxieuse et irritable que les autres générations. D’ailleurs, 21 % des milléniaux interrogés pensent être atteints actuellement d’une maladie mentale.

Le sondage révèle également que cette génération serait plus encline à dénoncer les cas d’intimidation, de harcèlement, de discrimination ou d’iniquité à la suite d’une maladie mentale.

« Ces tendances parmi les tranches d’âge plus jeunes peuvent paraître déconcertantes, explique Mary Ann Baynton, directrice générale des programmes du Centre pour la santé mentale en milieu de travail de la Great-West. Toutefois, ces résultats peuvent indiquer en partie que les jeunes travailleurs sont plus sensibilisés à la santé mentale et moins enclins à garder le silence par crainte de se faire ostraciser, ce que nous avons vu lors d’autres recherches. »

Il n’est donc pas étonnant que pour cette nouvelle génération, la recherche de bien-être au travail et d’équilibre entre la vie professionnelle et familiale soit une priorité.