Recherche d’emploi : comment faire face au rejet de sa candidature ? | 24 heures
/jobs

Recherche d’emploi : comment faire face au rejet de sa candidature ?

Paul Le Bas - 37e AVENUE

 

« Pour un candidat embauché, il y en a 19 qui se feront dire non ; 95 % de refus ! » rappelle Matthieu Degenève, CRHA, fondateur du site L’œil du recruteur. Selon lui, la plupart des chercheurs d’emploi seraient encore loin de savoir réagir à un refus. Quelques conseils pour faire face au rejet de sa candidature.

Se préparer mentalement

Se préparer à un refus, qui survient donc plus de 90 % du temps, c’est se demander comment on gérera des émotions légitimes et prévisibles. Il s’agit donc d’anticiper la situation pour éviter d’être surpris de ressentir de la colère, du découragement ou de la tristesse. Pour Matthieu Degenève, « blâmer le porteur de mauvaises nouvelles » ouvre la porte à l’aigreur et peut nuire à la suite de la recherche d’emploi. Or, il faut savoir se poser. « S’accorder 15 ou 30 minutes (ou 24 heures, pourquoi pas !) pour vivre cette déception évite de la ruminer indéfiniment », conseille Sylvaine Pascual, créatrice d’Ithaque Coaching.

Identifier ce qui nous aide

« Savoir ce qui vous est utile pour vous sentir mieux vous aidera à surmonter votre déception », affirme Sylvaine Pascual. Certaines personnes éprouvent le besoin d’une intense séance de sport, d’autres veulent être entourées de leurs proches ou parler de leur expérience. L’idée est de savoir comment écarter tout risque de cercle vicieux bloquant la reprise de l’action dans les jours à venir.

Obtenir une rétroaction

Dans une démarche sincère et ouverte, recontacter le recruteur pour lui demander quels ont été nos points forts et nos lacunes à corriger permettra d’améliorer notre maîtrise de l’entrevue. « J’ai rappelé la plupart des candidats qui m’avaient remercié pour mon suivi de refus de leur candidature afin de leur proposer un autre emploi », confie Matthieu Degenève.