La salle de spectacle montréalaise le Divan Orange n’est plus | 24 heures
/activities/todo

La salle de spectacle montréalaise le Divan Orange n’est plus

C’est avec émotion que les Montréalais ont dit au revoir dimanche soir au Divan Orange, un des lieux les plus respectés de la scène musicale émergente québécoise depuis 13 ans.

Le collectif responsable de la salle de spectacle et bar avait évoqué une situation financière «intenable» lorsqu’il a annoncé en novembre la fermeture de l’établissement, qui accueillait plus de 300 spectacles par année.

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Moins de quatre mois plus tard, c’est devant une salle bondée et une foule à la fois triste et gonflée à bloc que le groupe Avec pas d’casque a présenté le spectacle final de cette petite scène, qui a accueilli d’innombrables artistes tels Safia Nolin, Cœur de Pirate et Fred Fortin.

«C'est une soirée bien particulière pour nous», a résumé Stéphane Lafleur en évoquant les tout premiers concerts de sa formation en compagnie du groupe La descente du coude dont le chanteur, Simon Leduc, était présent pour «boucler la boucle».

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

«C’est un peu un secret de Polichinelle dans l’industrie que ces lieux sont importants et qu’on devrait les supporter et les financer», a déploré Julien Senez-Gagnon, l’un des membres de la coopérative du Divan Orange.

M. Senez-Gagnon mentionne au passage certains investissements municipaux majeurs, tels les 73 millions investis dans le parc Jean-Drapeau, pour expliquer le sentiment d’injustice que plusieurs membres du public ressentent selon lui face à la fermeture du lieu culte.

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

«Pour tout le monde, c’est le même son de cloche, résume-t-il. C’est un mélange d’incompréhension, un peu de frustration et de nostalgie.»

Un comité au printemps

Lorsqu’invitée à commenter la fermeture, la membre du comité exécutif de la Ville de Montréal Christine Gosselin a notamment confirmé qu’un comité de travail visant à trouver des solutions pour améliorer le sort des lieux culturels tel le Divan Orange commencera ses activités ce printemps.

«On a plein de problème qui sont déjà identifiés, là il faut aller vers une recherche de solutions», a expliqué la responsable de la culture, du patrimoine et du design à propos du comité qui compte inclure des acteurs de divers milieux, dont un représentant du collectif du Divan Orange.

Le comité présentera éventuellement des recommandations visant à améliorer la situation aux diverses instances.

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

La salle du boulevard Saint-Laurent a connu son lot de problèmes depuis son ouverture en 2004, dont plusieurs en lien à des plaintes de bruits qui ont représenté des milliers de dollars en amendes pour l’établissement.

La Ville de Montréal et l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal ont investi 50 000$ en 2015 notamment pour favoriser l’insonorisation du bâtiment.