Construction du REM: des mesures alternatives sur la ligne Deux-Montagnes | 24 heures
/transports

Construction du REM: des mesures alternatives sur la ligne Deux-Montagnes

MONTRÉAL – Un service de navette par autobus sera offert aux usagers du train de banlieue lorsque le service sera interrompu sur la ligne de Deux-Montagnes au cours des week-ends en raison des travaux de construction du Réseau express métropolitain (REM).

Un service d’autobus effectuera des déplacements entre la gare Grand-Moulin, celle de Deux-Montagnes et la station de métro Montmorency, à Laval, le vendredi soir et chaque fin de semaine à partir du 27 avril en soirée.

La fréquence de ces autobus sera semblable à celle du train de banlieue le week-end. Le vendredi, le temps d’attente pour une navette sera de 15 minutes entre 20 h et 21 h, puis augmentera graduellement à 30 minutes à l’approche de minuit. Un autobus passera chaque heure le samedi et aux deux heures le dimanche.

Travaux

À partir du 27 avril, le service de train de banlieue sera interrompu sur la ligne de Deux-Montagnes chaque fin de semaine, du vendredi soir jusqu’à 4 h du matin le lundi, en raison des travaux préparatoires du REM sur celle-ci. Il s’agit entre autres de travaux d’arpentage et de forages géotechniques.

Ces interruptions de service, qui affecteront également la ligne de train de banlieue de Mascouche, se poursuivront pendant la construction des futures stations du système léger sur rail.

Manque de temps

La professeure au département d’études urbaines et touristiques de l’Université du Québec à Montréal Florence Junca-Adenot croit que ces mesures auraient dû être annoncées plus tôt aux usagers.

«C’est fait de façon un peu cavalière. [...] Il y a environ 4000 personnes qui empruntent le train le week-end. Ils doivent être avertis», a-t-elle soulevé.

Le président de l’organisme Trajectoire Québec, François Pépin, souligne que cet échéancier «extrême serré» a été imposé par CDPQ Infra, la filiale de la Caisse de dépôt et placement du Québec qui est responsable du REM.

«Plus vite les gens vont savoir les mesures qui sont prises, mieux ils vont pouvoir planifier leurs déplacements», a-t-il ajouté.

Autres mesures

D’autres services par autobus seront annoncés «dans les prochaines semaines» pour desservir les autres gares de train de la ligne de Deux-Montagnes, a assuré la porte-parole de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), Fanie Saint-Pierre.

La possibilité de dédommager les usagers de la ligne de Deux-Montagnes pour les désagréments causés par les travaux de construction du REM est également envisageable.

«Ça fera partie des discussions dans les prochains jours et les prochaines semaines», a laissé entendre Mme Saint-Pierre.

À lire aussi

Et encore plus