Une cure de jeunesse à 800 millions $ pour les installations de la STM | 24 heures
/transports

Une cure de jeunesse à 800 millions $ pour les installations de la STM

MONTRÉAL – La Société de transport de Montréal (STM) compte dépenser environ 800 millions $ dans son parc immobiliser pour allonger la durée de vie, rénover et de se doter de nouvelles installations afin d'entreposer ses autobus, incluant les 300 véhicules hybrides promis en campagne électorale par la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Notamment, près de 25 millions $ devront être dépensés pour louer un ancien bâtiment industriel et prolonger la durée de vie du centre de transport Saint-Denis.

Le président du conseil d’administration de la Société de transport de Montréal, Philippe Schnobb, a présenté mardi lors d’un point de presse les mesures qui devront être prises in extremis afin de pouvoir entreposer et entretenir dès 2020 300 nouveaux autobus hybrides, ce qui représente un ajout de plus de 15 % à la flotte actuelle de 1807 autobus.

La STM entend, entre autres, devancer de deux ans l’entrée en service d’un nouveau centre de transport dans l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, un projet évalué à 370 millions $ et dont l’entrée en fonction est maintenant prévue pour 2023.

Par ailleurs, trois centres de transport existants, soit ceux d’Anjou, de Legendre et de Saint-Laurent, seront agrandis d’ici 2020 pour accueillir chacun 50 autobus supplémentaires, ce qui devrait coûter 165 millions $.

Manque de temps

L’achat devancé de ces 300 autobus hybrides force la STM a trouvé plus rapidement que prévu l’espace nécessaire pour entreposer ceux-ci.

«2020, pour une société de transport, c’est demain matin», a soulevé M. Schnobb.

Ainsi, pour répondre à cet échéancier serré, les locaux d’un ancien bâtiment industriel situé dans l’arrondissement Saint-Laurent seront loués pendant cinq ans afin de pouvoir accueillir 50 autobus, un projet évalué à 5 millions $.

La toiture du garage Saint-Denis, dont la fermeture était prévue pour l’an prochain, sera par ailleurs rénovée au coût de 19,4 millions $ afin que celui-ci puisse accueillir 180 autobus en 2020.

L’ensemble de ces mesures fera l’objet de deux règlements d’emprunt à la Ville de Montréal en séance du comité exécutif le 23 mai.

À lire aussi

Et encore plus