Place Bonaventure : fermeture forcée d’un chantier qui inquiète | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

Place Bonaventure : fermeture forcée d’un chantier qui inquiète

La technique utilisée pour démolir une partie de la Place Bonaventure rend perplexes les professionnels du milieu de la construction, au point d’avoir demandé l’arrêt des travaux, vendredi dernier.

La photo insolite d’une grue, qui soulève une mini-pelle à plusieurs mètres du sol pour détruire une partie de la façade d’un immeuble, a fait beaucoup de bruit sur les réseaux sociaux ce week-end.

La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a été informée vendredi dernier de la situation par rapport au chantier de la Place Bonaventure situé sur la rue de la Gauchetière.

«Nos inspecteurs se sont déplacés sur les lieux pour rencontrer l’employeur. On a demandé l’arrêt des travaux. Et, on a demandé à l’entreprise de nous soumettre la procédure de travail signé par un ingénieur», explique Julie Robitaille, porte-parole de la CNESST.

«Une fois que la procédure sera remise à nous, on l’analyse. Si on juge qu’elle est sécuritaire et adéquate, les travaux pourront être repris, poursuit-elle. Présentement, on analyse encore ces documents-là. Notre décision viendra donc plus tard.»

Situation atypique

L'Association des professionnels de la construction et de l'habitation (APCHQ) a mentionné au «24 Heures» qu’elle décèle «plusieurs voyants rouges» en regardant la photo prise du chantier.

«Pour nous, la santé et sécurité au travail, c’est non négociable. Les entrepreneurs doivent respecter les règles en la matière. On s’attend à ce qu’il y ait un suivi approprié par les instances concernées par rapport à cette photo-là», indique François Vincent de l’APCHQ.

Le type d’installation que l’on voit sur le cliché n’est pas quelque chose de commun et qui est courant dans le domaine de la construction, soutient M. Vincent.

Selon le promoteur du chantier, Michel Tremblay de la compagnie M.E. Tremblay Démolition, il n’y a aucun problème de sécurité relié à ses techniques de travail.

À lire aussi

Et encore plus