Les utilisateurs de la ligne Deux-Montagnes n’ont pas tous droit au rabais | 24 heures
/transports

Les utilisateurs de la ligne Deux-Montagnes n’ont pas tous droit au rabais

MONTRÉAL - Pour compenser aux conséquences des travaux du REM, les passagers de la ligne Deux-Montagnes ont droit à un rabais de 30 % sur leur laissez-passer mensuel depuis la semaine dernière, mais ceux qui n’habitent pas à proximité des gares en sont privés.

«Je vais subir les mêmes problèmes que les autres, mais je n’y ai pas droit parce que c’est seulement pour ceux qui vivent dans le bassin de Deux-Montagnes. C’est complètement illogique», peste Kevin Robert, qui habite Sainte-Thérèse sur la Rive-Nord, en entrevue au «24 Heures».

Selon les critères de l’Agence régionale de transport métropolitain (ARTM), M. Robert fait partie du bassin de la ligne Saint-Jérôme, qui passe en effet beaucoup plus près de chez lui.

«Sauf que si je prenais le train de Saint-Jérôme à la gare de Sainte-Thérèse, ça m’allongerait de 40 minutes», argumente le jeune père de famille, qui n’aurait ainsi pas le temps d’aller chercher sa fille avant que la garderie ne ferme.

Le temps de trajet du train de Deux-Montagnes vers le centre-ville, où M. Robert travaille, est beaucoup plus court que celui du train de Saint-Jérôme.

Service réduit

Depuis le printemps, les retards s’accumulent toutefois sur la ligne Deux-Montagnes. Le chantier du REM monopolise la voie de contournement. Dès qu’un train est en panne, c’est donc tous les autres qui sont bloqués. Pendant la première semaine de juillet, moins de 75 % ont été à l’heure.

Pour éviter des bouchons trop importants, trois départs ont été retirés à l’heure de pointe. Conscient que les usagers réguliers en sont importunés, le ministre des Transports, André Fortin, a consenti à une réduction de 30 % la semaine dernière,

Une compensation qui ne s’applique pas non plus à Lisa-Marie Legault, qui ne fait pas partie du bassin de la ligne Deux-Montagnes, le train qui circule le plus près de chez elle pourtant.

«Si je n’ai pas de rabais, quel est mon avantage de prendre le train avec les retards et le service qui n’est pas garanti ?», se demande-t-elle. Mme Legault travaille à l’hôpital Sainte-Justine et habite Mirabel.

L’ARTM se défend

«L’utilisation du bassin nous permet de rejoindre 93 % des usagers de la ligne Deux-Montagnes. Les usagers qui sont refusés et qui estiment qu’ils ne devraient pas l’être sont invités à s’adresser au service à la clientèle d’Exo» a expliqué par courriel Simon Charbonneau, porte-parole de l’ARTM, qui dit agir pour prévenir les fraudes et les dépassements de coûts.

Le 30 % de réduction s’applique jusqu’à la fin 2019. Ensuite, la ligne Deux-Montagnes sera fermée entre les gares Centrale et Du Ruisseau. D’autres mesures devraient alors s’appliquer, a fait savoir l’ARTM.

À lire aussi

Et encore plus