Une campagne contre une piste cyclable créée des remous | 24 heures
/transports

Une campagne contre une piste cyclable créée des remous

MONTRÉAL - Une campagne contre l’aménagement d’une piste cyclable à Montréal-Nord choque la communauté cycliste.

Deux affiches installées au courant de l’été sur le boulevard Industriel, invitent les automobilistes à «klaxonner» contre le projet de la Ville d’y aménager une voie cyclable.

«Ça fait dur», s’insurge Suzanne Lareau, directrice générale de Vélo Québec, qui soutient que l’agressivité contre les cyclistes serait en hausse, particulièrement dans les derniers mois. Le regain de tension aurait été causé, selon elle, par les multiples travaux routiers et la congestion qui en résulte.

«Les gens doivent comprendre qu’ajouter des vélos, ça fait au contraire baisser la congestion. Avec cette pancarte-là, j’ai l’impression qu’on recule 40 ans en arrière», poursuit Mme Lareau.

Elle n’a pas hésité à tracer des parallèles entre ces affiches et la campagne qu’a menée une station de radio de la région de Québec, appelant les auditeurs à donner des coups d’avertisseur aux cyclistes sur la route.

Pas contre les cyclistes

Rien à voir, assure Roger Elias, l’un des commerçants du secteur à l’origine de la campagne.

«Je n’ai rien contre les bicycles. Nous, on fait ça pour la sécurité du public. Pensez-vous que ce serait une bonne affaire que des vélos circulent à côté de gros camions ?», se défend-il.

L’arrondissement Montréal-Nord projette de réduire de quatre à deux voies le boulevard Industriel pour faire de la place à une future piste cyclable protégée, qui relierait la future station du SRB au boulevard Saint-Michel.

Craignant une baisse d’achalandage à cause de la piste, Roger Elias, qui opère un garage spécialisé, et d’autres entrepreneurs de l’artère commerciale ont aussi lancé une pétition, outre les affiches.

Elle n’a toujours pas été déposée au conseil d’arrondissement, mais plus de 500 personnes l’auraient signée jusqu’ici, affirme M. Elias.

Besoin d’amour

«Le boulevard Industriel a besoin d’amour. Sachant qu’on le refait aux 50 ans, il faut penser à maintenant, mais aussi à l’avenir», maintient Christine Black, mairesse de Montréal-Nord, l’un des arrondissements les moins bien desservis le réseau cycliste à Montréal, tient-elle à rappeler.

Les travaux étaient censés débuter ce mois-ci. Ils sont remis depuis à «plus tard».

«On a encore besoin de consulter», admet Mme Black, consciente que le projet soulève du mécontentement.

À lire aussi

Et encore plus