Les emplois à plus de 19 $ l’heure sont plus nombreux depuis cinq ans | 24 heures
/jobs

Les emplois à plus de 19 $ l’heure sont plus nombreux depuis cinq ans

Ces cinq dernières années, le nombre d’emplois stables et qualifiés à plus de 19 $ l’heure a bondi de près de 30 %, selon l’Institut de la statistique du Québec.

Ces emplois à « qualité élevée », comme les appelle l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), sont passés de 668 000 sur 2 943 000, en 2012, à 855 200 sur 3 107 800 en 2017. Il s’agit d’une hausse 187 200 postes, correspondant à une augmentation de 28 %.

En comparaison, dans l’ensemble du Canada, ces bons emplois ont crû de 20,5 % entre 2012 et 2017.

En Ontario, ce chiffre s’élève à 16,2 %, selon l’indicateur de ISQ qui divise les travailleurs salariés non étudiants en trois niveaux de qualité : faible, moyenne et élevée.

Léger tassement

« Avec les dernières données de 2018 par rapport à 2017, on voit un ralentissement, mais la tendance, c’est qu’il y a une progression dans la qualité des emplois », confirme la directrice de l’Institut du Québec (IdeQ), Mia Homsy.

« Les données d’août déçoivent », note l’économiste principale de Desjardins Joëlle Noreau, parlant des 2300 emplois perdus le mois dernier.

Les intentions d’embauche restent positives, selon la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI).

Portrait à nuancer

Pour Alexandre Moreau de l’Institut économique de Montréal (IEDM), la situation de l’emploi est loin d’être rose, contrairement aux chiffres de l’ISQ, qui excluent les travailleurs autonomes.

« Au Québec, entre 2008 et 2017, 40 % de la création d’emplois a été dans le secteur public alors que ce chiffre est de 15 % en Ontario. Ça nous en dit très long », relève-t-il.

« Que ça vienne du public ou du privé, l’important c’est que ça puisse avoir des retombées pour le Québec », conclut plutôt Bertrand Schepper, chercheur à l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques.

RETRAITÉS MOINS RECHERCHÉS

Les PME sont moins enclines à embaucher des travailleurs retraités (33 %) que des jeunes (40 %), révèle une étude de la BDC. Pourtant, les Québécois plus âgés seront nombreux à retourner sur le marché du travail.

EMPLOIS POUR LES MILLÉNIAUX

Depuis deux ans, les milléniaux forment la majorité des travailleurs au pays. Près de 40 % des PME sont prêtes à les embaucher, selon la Banque de développement du Canada (BDC). Mais pour les attirer, elles devront faire preuve de plus de flexibilité et être à l’écoute de leurs besoins.

SURPRENANTE BAISSE

L’an dernier, à la surprise de plusieurs, les salaires ont diminué légèrement par rapport à 2016, note l’Institut du Québec.

L’emploi au québec en 2017

TRANCHES D’ÂGE

  • 15-24 ans | 217 000 | 7 %
  • 25-44 ans | 1 538 700 | 49,5 %
  • 45-54 ans | 773 000 | 24,9 %
  • 55 ans et plus | 579 100 | 18,6 %

Total  3 107 800

 

NIVEAU DE SCOLARITÉ

  • Sans diplôme d’études secondaires | 286 200 | 9,2 %
  • Diplôme d’études secondaires | 434 300 | 14 %
  • Études postsecondaires | 1 470 500 | 47,3 %
  • Diplôme universitaire | 916 900 | 29,5 %

Total  3 107 800

 

SEXE

  • Hommes | 1 611 800 | 51,9 %
  • Femmes | 1 496 000 | 48,1 %

Total  3 107 800

 

Création d’emplois

EMPLOIS CRÉÉS PAR SECTEURS EN 2017

  • Privé | 34 700 | 40 %
  • Public | 30 200 | 35 %
  • Travail autonome | 21 900 | 25 %
 
  • Temps plein | 81 400 | 94 %
  • Temps partiel | 5 400 | 6 %

Total 86 800
Source : Institut de la statistique du Québec

 

Ce que les partis proposent

COALITION AVENIR QUÉBEC

Photo d'archives Agence QMI, Simon Clark

« Pour la CAQ, la base, c’est la réussite scolaire. Pour une meilleure création d’emplois, pour que les jeunes aient des emplois mieux rémunérés, il faut de la réussite », estime le candidat de la CAQ dans Granby, François Bonnardel.


PARTI QUÉBÉCOIS

Photo d'archives Agence QMI, Simon Clark

« Sur 20 ou 30 ans, les libéraux n’ont rien fait d’exceptionnel en création d’emplois. Nous, on veut tabler sur le nationalisme économique et les PME », soutient le candidat du PQ dans Sanguinet, Alain Therrien.


PARTI LIBÉRAL

Photo d'archives Agence QMI, Simon Clark

« On a déposé plusieurs stratégies ces deux dernières années sur l’économie du XXIe siècle, sur l’aluminium, les transports, sur la mobilité durable, sur l’intelligence artificielle. [...] Ça commence à donner des résultats », assure le candidat du PLQ dans Charlesbourg, François Blais.


QUÉBEC SOLIDAIRE

Photo d'archives Agence QMI, Simon Clark

« Je pense que la situation est intéressante. C’est vrai qu’il y a eu une certaine croissance. L’enjeu que l’on n’aborde pas souvent, c’est la redistribution de la richesse pour toutes et tous », affirme le candidat de QS dans Hochelaga-Maisonneuve, Alexandre Leduc.