Ligne Deux-Montagnes: les plaintes explosent chez exo | 24 Heures MTL
/transports

Ligne Deux-Montagnes: les plaintes explosent chez exo

Le nombre de plaintes pour le service de trains sur la ligne Deux-Montagnes a explosé de 450 % au cours des derniers mois, notamment en raison des retards causés par les travaux du Réseau express métropolitain (REM) entamés le 25 juin dernier.

Entre le 26 juin et 19 septembre 2018, les clients d’exo ont formulé 226 plaintes au sujet du service de la ligne Deux-Montagnes. L’augmentation est importante par rapport à la même période en 2017, où l’on comptait seulement 41 commentaires négatifs.

«Tous les commentaires reçus sont consignés, transmis aux personnes concernées, et analysés de manière à déterminer si des solutions sont possibles pour améliorer chacune des situations évoquées», affirme Caroline-Julie Fortin, porte-parole d'exo.

«Entre le 26 juin et le 19 septembre, il y a eu 897 commentaires négatifs pour l’ensemble de nos services, poursuit-elle. Pour vous donner une idée, le volume de tous les commentaires reçus pour cette même période s’élève à un total de 9988 commentaires.»

Depuis la fin du mois de juin, le chantier du REM force la fermeture d'un tronçon d'une des deux voies ferrées de la ligne, empêchant ainsi une déviation de la circulation en cas de panne de train.

Afin de minimiser les impacts, exo a retiré en juin dernier quatre départs, dont trois en heure de pointe, sur sa ligne Deux-Montagnes.

«Pas surprise»

Brigitte Soler, porte-parole pour le comité vigilance de la ligne Deux-Montagnes-Mascouche, n’est pas étonnée par cette hausse de plaintes en 2018.

«Il n’y a pas de surprises et c’est normal qu’il y en ait étant donné la situation actuelle. La situation est incertaine pour les usagers et c’est normal qu’il y ait une augmentation importante de plaintes», commente Mme Soler.

Selon cette dernière, il serait aussi important de connaitre la nature de ces commentaires négatifs pour apporter des solutions concrètes aux problèmes des clients de la ligne de Deux-Montagnes.

«Je pense que toutes les instances, d’exo à la STM, travaillent à fouiller des solutions pour que les gens puissent aller au centre-ville. Mais là, on s’attend à avoir de vraies alternatives aux trains, que ça soit viable et efficace, pour l’avenir», souligne la porte-parole.

Durant la semaine du 16 au 22 septembre, seulement 84 % des trains de la ligne de Deux-Montagnes ont été à l'heure. exo vise une cible de ponctualité fixée à 95 %, un taux qui n’a jamais été atteint depuis le début du mois.

À lire aussi

Et encore plus