Le couvent des Soeurs de Sainte-Croix sera transformé en école secondaire | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

Le couvent des Soeurs de Sainte-Croix sera transformé en école secondaire

Une école secondaire pouvant accueillir jusqu’à 2000 élèves verra le jour dans les prochaines années dans l’arrondissement Saint-Laurent grâce à l’acquisition du site des Sœurs de Sainte-Croix par la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB).

Le site portera le nom de «Campus laurentien» et pourrait ouvrir ses portes à une première vague d’élèves à l’automne 2021, a annoncé mardi la présidente de la CSMB, Diane Lamarche-Venne.

D’une superficie de 850 000 pieds carrés, le site a été légué à la CSMB pour la somme de 23,5 millions $, alors qu’il est évalué à 38,3 millions $ par la municipalité.

«C’est un beau cadeau, s’est réjouie Mme Lamarche-Venne. C’était leur volonté [aux sœurs] que le site soit utilisé pour l’éducation.»

Le terrain est situé tout près du centre administratif de la CSMB, du Collège Vanier et du Cégep de Saint-Laurent et comprend trois bâtiments en bon état.

Le plus imposant est situé au 900, boulevard de la Côte-Vertu, et devrait faire office d’école secondaire à l’issue des travaux de rénovation.

Écoles saturées

L’importante acquisition tombe à point pour la CSMB, alors que tous les établissements scolaires de l’arrondissement sont au maximum de leur capacité.

Au rythme où vont les choses, la CSMB pourrait être forcée de refuser de nouveaux élèves dès janvier prochain, a prévenu Mme Lamarche-Venne.

«Un moment donné, on ne peut plus s’agrandir de l’intérieur, on ne peut plus transformer un local d’informatique, on ne peut plus couper une classe en deux, a-t-elle mentionné. On a fait tout ce qui était humainement possible pour accueillir le plus grand nombre d’élèves.»

Dans la dernière décennie, 10 établissements primaires ont été agrandis et deux autres ont été créés. La seule école secondaire, elle, est complètement saturée.

Sœurs de Sainte-Croix

Plus de 180 sœurs résident toujours dans le couvent, mais, à mesure qu’avanceront les rénovations, elles seront appelées à déménager dans une résidence plus petite située sur le site.

«C’est un moment émotionnel, mais le fait de léguer ici à un projet d’éducation, ça nous fait chaud au cœur et on est content de pouvoir faire partie de cette aventure», a affirmé l’animatrice générale de la Congrégation, sœur Raymonde Maisonneuve.

Les trois bâtiments acquis par la CSMB ont été construits entre les années 1965 et 1980, mais la Congrégation des Sœurs de Sainte-Croix occupe le terrain depuis plus de 170 ans.

À lire aussi

Et encore plus