Possible fraude au SPVM: Montréal était au courant du dossier | 24 heures
/mtl-news/news

Possible fraude au SPVM: Montréal était au courant du dossier

Image principale de l'article Possible fraude au SPVM: Montréal était au courant
Photo Chantal Poirier

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, assure que la Ville était au courant d’une possible fraude entourant la facturation pour des travaux au futur centre d’enquêtes du SPVM, et qu’elle avait sonné l’alarme sur cette situation.  

«Non seulement on était au courant et c’est nous qui avons sonné la cloche en disant: “il y a des choses qui se passent qui nous semblent problématiques ”», a commenté la mairesse Plante, lundi. 

Notre Bureau d’enquête a révélé que la Sûreté du Québec (SQ) a mené des perquisitions en novembre chez deux firmes qui auraient surfacturé des travaux d’électricité au futur pôle multifonctionnel de la police de Montréal, qui est en construction à Montréal-Est. 

La facture pour ces travaux a triplé par rapport à la soumission de l’entrepreneur général responsable du chantier, qui était de 1,3 million $. 

Enquête en cours

Valérie Plante n’a pu se prononcer en détail sur cette situation puisqu’une enquête est en cours. Aucune accusation n’a été portée à l’heure actuelle. 

«Dès qu’on a découvert certains problèmes, on a communiqué avec le SPVM et bien sûr avec les équipes de la Ville, et toutes décisions qui seront prises à ce moment-ci c’est vraiment fait de concert avec les forces policières et dans le souci de bien dépenser l’argent des Montréalais», a-t-elle souligné. 

Le chantier doit être terminé à la fin du mois de mars et coûtera au total 23 millions $. 

Le conseil d’agglomération a d’ailleurs voté jeudi une deuxième dépense additionnelle de plus de 505 000 $ pour des imprévus, qui s’élèvent maintenant à 4,7 millions $.