800 millions $ pour le tramway de Québec: Valérie Plante prête à considérer une offre, si c’est un «très bon deal» | 24 heures
/mtl-news/news

800 millions $ pour le tramway de Québec: Valérie Plante prête à considérer une offre, si c’est un «très bon deal»

s

Pressée par le gouvernement Legault de céder 800 millions de dollars pour un tramway à Québec, la mairesse de Montréal s’est dite disposée, mercredi, à étudier une offre éventuelle, mais uniquement à condition qu’elle soit très intéressante pour les Montréalais.

«Si Québec est prêt à nous faire une offre qui est intéressante, on va être ouverts. Mais pour l’instant, il ne faut pas déshabiller Jean pour habiller Jacques. Au contraire, il faut que ça soit une offre qui va être vraiment intéressante pour les Montréalais et Montréalaises en matière de transport collectif», a dit Valérie Plante.  

Le gouvernement québécois souhaite que Montréal cède 800 millions de dollars du fédéral qui lui reviennent, pour compléter le financement du tramway souhaité par la Ville de Québec.  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

 

«J’ai parlé [mercredi] matin avec Mme Plante et, ce qu’on dit, c’est qu’actuellement, les 5,2 milliards de dollars du gouvernement fédéral... Il y a des projets qui sont plus proches du déboursé que d’autres et on ne voudrait pas laisser de l’argent sur la table», a pour sa part expliqué le premier ministre François Legault en début de matinée, en mêlée de presse. Selon lui, «les gens de Montréal ne vont rien perdre».  

Valérie Plante assure que ce ne sont pas les projets de transport qui manquent à Montréal. «En ce moment, les 800 millions de dollars, je sais quoi faire avec, j’ai assez de projets à être financés au niveau du transport collectif pour [les] utiliser entièrement», a-t-elle indiqué.  

L’offre, qui n’est pas encore sur la table selon la mairesse, devra être «un très bon deal», sans impact financier négatif.  

«Je suis une joueuse d’équipe, je l’ai prouvé à maintes reprises. J’ai eu plusieurs discussions avec Régis [Labeaume], puis, tous les deux, on a envie de travailler ensemble pour trouver une solution. Ceci étant dit, il ne faut pas que ça se fasse au détriment des Montréalais et Montréalaises.»  

Le gouvernement fédéral prévoit une enveloppe de 5,2 milliards de dollars sur 10 ans pour les infrastructures de transport québécoises, distribués ensuite par Québec aux municipalités selon certains critères, comme la population et l’achalandage.  

  

 – Avec la collaboration de Marc-André Gagnon