ArchitecTours : découvrir l'histoire de lieux de travail de la métropole | 24 Heures MTL
/news

ArchitecTours : découvrir l'histoire de lieux de travail de la métropole

Image principale de l'article Découvrir l'histoire de lieux de travail
Photo Agence QMI/24 Heures, Elsa Iskander

MONTRÉAL - Héritage Montréal propose cet été huit circuits touristiques axés sur l'architecture, pour plonger dans le passé de lieux de travail de la métropole. Nous avons tenté l'expérience en participant à un ArchitecTour portant sur le canal de Lachine, dans le Sud-Ouest.

Aux alentours du canal de Lachine, de vastes bâtisses rappellent le passé industriel du secteur, même si plusieurs sont aujourd’hui transformées en immeubles en copropriété. 

En déambulant dans les rues avoisinantes, les participants aux tours sont invités à observer différents bâtiments ayant des caractéristiques architecturales similaires, comme les briques rouges et la fenestration symétrique souvent de couleur verte. 

Photo Agence QMI/24 Heures, Elsa Iskander

Les immeubles abritant autrefois la Canada Sugar Refining Company, la Northern Electric Company ou l’usine Belding-Corticelli sont parmi les plus imposants. Leurs étages sont maintenant occupés en bonne partie par des condos. 

Sur la rue Notre-Dame Ouest, deux anciens édifices bancaires, à l’architecture bien distincte, abritent désormais cafés, galeries d’art et antiquaires. 

L’Arsenal, ancien chantier naval dont la majorité des bâtiments ont disparu, fait place maintenant à l’art contemporain. De la végétation grimpe sur une tour à balle de la Stelco, relique de la Seconde Guerre mondiale. 

Photo Agence QMI/24 Heures, Elsa Iskander

La beauté des édifices

Quelques rues plus loin, le marché Atwater, de style Art déco, a, pour sa part, gardé sa vocation à travers les décennies. «Ça fait plus de 80 ans que les gens vont faire leurs emplettes au marché Atwater», lance Sophie Lamarche, guide bénévole. 

Les visites sont davantage axées sur le patrimoine architectural, et moins sur les conditions de vie ou de travail à l’époque. 

Photo Agence QMI/24 Heures, Elsa Iskander

«Ça nous permet de comprendre notre environnement et d’apprécier la beauté dans les maisons et les édifices», commente Robert Marois, qui prend part aux visites d'Héritage Montréal depuis plusieurs années avec sa conjointe. 

«Avant, quand je marchais, j’avais tendance à regarder par terre. Maintenant, je regarde les maisons autour, l’architecture. Il y a vraiment de petites merveilles», raconte ce retraité, autrefois impliqué dans le mouvement syndical.

À lire aussi

Et encore plus