Montréal et Longueuil: des bus de Chine livrés en retard | 24 Heures MTL
/transports

Montréal et Longueuil: des bus de Chine livrés en retard

MONTRÉAL | Montréal et Longueuil recevront un an en retard leurs autobus électriques commandés à une compagnie chinoise.

En 2018, la Société de transport de Montréal (STM) et le Réseau de transport de Longueuil (RTL) ont respectivement commandé quatre et cinq autobus électriques de 30 pieds au constructeur chinois BYD (Build Your Dreams).

Cet octroi de contrat avait été controversé, puisqu’Hydro-Québec soupçonnait la compagnie asiatique d’avoir violé certains de ses brevets, comme le rapportait «La Presse» en mai 2018. Quelques mois plus tard, le «Journal de Montréal» révélait que BYD avait de plus été préféré à la Compagnie Électrique Lion, de Saint-Jérôme, dont la soumission avait été jugée non conforme.

Les autobus, qui devaient être livrés en janvier à la STM et en mars au RTL, sont maintenant attendus pour la fin de l’année.

«Nous faisons face à des délais imprévus de la part du fournisseur et une livraison en décembre 2019 est maintenant visée par BYD», a confirmé un porte-parole de la STM, Philippe Déry.

Même son de cloche du côté du RTL. «Les dates révisées nous amènent à décembre 2019», a confirmé la porte-parole du RTL, Alicia Lymburner, en soulignant que le coût de la commande reste inchangé.

À la STM, la facture est passée de 2,6 à 2,8 millions $ depuis l’octroi du contrat, en raison d’options retenues et de demandes effectuées au fournisseur. Du côté du RTL, le montant initial de 3,2 millions $ est resté inchangé.

La STM s’est engagée à n’acheter que des bus complètement électriques à compter de 2025. Le RTL souhaite également électrifier sa flotte de véhicules, le plus rapidement possible.

À lire aussi

Et encore plus