Pour la première fois: une maison à vendre à plus de 1 million $ dans HoMa | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

Pour la première fois: une maison à vendre à plus de 1 million $ dans HoMa

Image principale de l'article Une maison à vendre à plus de 1 M $ dans HoMa
Photo Courtoisie, Centris.ca

MONTRÉAL | Une maison mise en vente pour 1,2 million $ détonne dans le paysage immobilier du quartier Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal, où la valeur médiane des propriétés est trois fois moins élevée.

La demeure de la rue Leclaire, qui était à la base un quintuplex avant d’être convertie en maison unifamiliale, comprend 20 pièces, dont six chambres et cinq salles de bain. Lustres, plafonds ouvragés, murs couverts de bois, colonnes; selon les photos publiées sur le site Centris , les propriétaires actuels ont des goûts originaux. 

Le courtier immobilier responsable de cette inscription, Félix Jasmin, affirme que la maison, en vente depuis la mi-octobre, a reçu de l'intérêt de la part d’acheteurs. Il dit avoir effectué pas moins de cinq visites jusqu’à présent. 

 

Photo Courtoisie, Centris.ca

 

«Je pense avoir un acheteur un peu "funky", a-t-il avoué. La maison comprend deux studios de musique insonorisés, qui ont été vidés, et un havre de méditation au dernier étage.» 

Une première 

Si elle est vendue au prix affiché, il s’agirait de la toute première vente de maison à dépasser le million de dollars dans le quartier HoMa, selon les banques de données consultées par M. Jasmin. 

La propriété se détaillerait à près de trois fois le prix de la valeur médiane du quartier, qui se chiffre à 375 000 $ pour une maison unifamiliale, selon l’information fournie par Centris. 

«Dans le passé, j’ai vendu quelques maisons à 800 000 $ ou 900 000$ [dans le secteur], mais rien de supérieur à 1 million $», a précisé M. Jasmin. 

Les propriétaires, qui travailleraient dans le milieu artistique, posséderaient la maison depuis environ 25 ans. Ils l’auraient adaptée selon leurs envies et leurs besoins au fil des ans, a précisé M. Jasmin. Il ne s’agirait donc pas d’une reconversion d’immeuble ayant pour simple but d’en faire gonfler le prix.

À lire aussi

Et encore plus