5 conseils pour entrepreneurs en devenir
 | 24 heures
/jobs

5 conseils pour entrepreneurs en devenir


 Léa Villalba — 37e AVENUE 

  

 Ça y est: vous avez décidé de lancer votre entreprise. Pas si vite! David Cartier, enseignant de l’École d’entrepreneurship de Beauce, livre ici cinq conseils essentiels. 

 Se lancer en affaires est un gros pari. En devenant entrepreneur, vous mettez votre cœur et votre temps sur la table en espérant que votre vision touchera le plus grand nombre possible d'individus. Voici quelques pistes à explorer avant de passer à l’action. 

 Faire preuve de persévérance et de créativité 

 Les rebondissements et coups du sort font partie de l’expérience entrepreneuriale. Tout au long de sa carrière, chaque entrepreneur sera appelé à affronter des défis et, surtout, à apprendre à les relever. Il faut donc savoir s’accrocher, continuer coûte que coûte et faire preuve de créativité dans la recherche de solutions. 

 « La persévérance, c’est un must, affirme David Cartier. Même si on a le meilleur produit du monde, parfois, c’est dur de se lancer. On se fait dire non souvent avant d’avoir un oui. Il ne faut pas lâcher. » 

 Commencer petit et tester 

 Même si l’entrepreneur doit penser à grande échelle pour rester motivé et avoir un objectif, il est important de commencer petit, précise le propriétaire d’Emballages Cartier et du Domaine Cartier-Potelle. «Au vignoble, par exemple, on a fait beaucoup de tests. Tu ne pars pas une batch de 22 000 bouteilles la première année. Il faut savoir commencer petit.» 

 Construire une équipe solide 

 Avoir sa propre entreprise demande un travail monstre. Au moment opportun, souvent après trois ou quatre ans, l’entrepreneur sage apprendra peu à peu à déléguer en trouvant les bonnes personnes pour chaque tâche. «Il faut savoir bien s’entourer, confirme David Cartier. Au début, c’est un one man show, on n’a pas de ressources et on travaille 80 heures par semaine. C’est normal. [...] Mais après trois ou quatre ans, il faut aussi oser demander de l’aide. Il ne faut pas rester seul, encabané dans nos problèmes. Sinon, on n’avance pas.» 

 Continuer d’apprendre 

 Pour que votre entreprise prospère, il faut vous tenir au courant des dernières tendances. Il peut être pertinent de continuer à se former, que ce soit dans le domaine des ventes, en marketing ou en réseaux sociaux. Cette stratégie permet de rester près des réalités du marché, mais aussi de nouer des contacts et de se faire un nom. Tout bon entrepreneur saura ainsi «reconnaître ses faiblesses» et apprendre à les surmonter, selon David Cartier. 

 Être patient 

 Se lancer en affaires n’est pas un sprint; c’est un marathon, estime l’entrepreneur. Vous devez donc faire preuve de patience en laissant le temps à vos idées de mûrir et à la clientèle de cogner à la porte. «On a beau ramer, parfois, on n’a pas de résultats. Puis, à un moment, avec le bouche-à-oreille, on parvient [aux résultats escomptés].»

À lire aussi

Et encore plus