Airbnb pour redynamiser la rue Saint-Denis | 24 heures
/mtl-news/news

Airbnb pour redynamiser la rue Saint-Denis

Image principale de l'article Airbnb pour redynamiser la rue Saint-Denis
GUILLAUME CYR/24 HEURES/AGENCE QMI

Montréal ouvrira la porte à davantage de logements à louer sur Airbnb pour venir en aide aux commerçants de la rue Saint-Denis.

• À lire aussi: Airbnb resserre les règles de réservation pour les jeunes au Canada

L'arrondissement du Plateau-Mont-Royal a adopté lundi plusieurs mesures pour donner un nouveau souffle à la rue commerciale, dont une révision des règles de zonage pour que cette artère soit plus accessible aux commerçants et aux nouveaux propriétaires.

Il sera maintenant possible d'aménager un logement au sous-sol ou au rez-de-chaussée d'un immeuble lorsque l'un des deux niveaux est occupé par un commerce.

«Dans une bâtisse, un local devra être commercial, mais l’autre pourra être un logement, ce qui va contribuer à maintenir une continuité commerciale, mais aussi à s’assurer qu’il y ait le moins de locaux vacants possible», a expliqué le maire de l'arrondissement, Luc Rabouin.

Cet ajout de logements pourrait se traduire en une augmentation d'appartements à louer sur Airbnb, ce qui ne déplaît pas à la directrice générale de la Société de développement commercial (SDC) de la rue Saint-Denis, Kriss Naveteur.

«On a une ouverture du côté des Airbnb. Il faut savoir que les Airbnb représentent actuellement 9,7 % de nos commerces. On voit ça comme relance au niveau du tourisme et de l'hôtellerie», a-t-elle expliqué mercredi.

Dynamisme

D'autres mesures permettront selon l'arrondissement d'augmenter l'achalandage sur la rue commerciale.

Par exemple, l'installation de nouveaux commerces sur certaines rues résidentielles aux alentours de Saint-Denis sera interdite, a-t-il annoncé, ce qui pourrait avoir comme effet collatéral l'ajout d'appartements à louer sur le Plateau.

La vie nocturne pourrait aussi aller en s'amplifiant sur Saint-Denis, alors que l'espace minimal entre deux bars passera de 150 à 50 mètres et que les permis de terrasses coûteront moins cher.

Ces mesures font partie du Plan de relance de la rue Saint-Denis, dont les grandes lignes avaient été présentées en août dernier.

Rappelons que la Ville veut rendre la rue plus accueillante avec la mise en place de jeux de lumière, de plus d'espaces verts et d'un corridor d’art public.

Les petits commerçants pourront aussi bénéficier d'une réduction de leur fardeau fiscal de 12,5 % sur la première tranche de 625 000 $, une mesure qui touche 92 % des immeubles commerciaux.

«Nous travaillons ensemble pour relancer la rue Saint-Denis. En ce moment, c’est trop bruyant, c’est vide. [...] Je veux que la rue redevienne accueillante», a dit M. Rabouin.

Actuellement, la rue Saint-Denis a un taux d’occupation qui s’élève à 81 %, selon Mme Naveteur de la SDC de la rue Saint-Denis. «On a 50 nouveaux commerces qui sont arrivés sur la rue Saint-Denis en 2019 [...], dont des nouveautés innovantes, comme un bar sans alcool par exemple. C’est un beau vent de renouveau pour la rue.»

- En collaboration avec Guillaume Cyr, «24 Heures»

À lire aussi

Et encore plus