Montréal: les règles d'or des voyages en métro | 24 Heures MTL
/transports/subway

Montréal: les règles d'or des voyages en métro

Image principale de l'article Les règles d'or des voyages en métro
Photo d'archives, Joël Lemay (Agence QMI)

Que ce soit à bord d'un wagon MR-73 ou d'un train Azur, un trajet de métro peut être marqué de petits irritants. Même si la «voix de Michèle» a tenté à plusieurs reprises d’enrayer certaines habitudes désagréables, ces dernières semblent parfois avoir la couenne dure. 

«Le 24 Heures» a dressé une liste de certains comportements à adopter pour arriver à sa destination finale le sourire aux lèvres. 

1. Retirer son sac à dos

Lorsque le métro est bondé, prendre son sac à dos dans ses mains devrait être un des premiers réflexes. Plusieurs étudiants ou travailleurs transportent de nombreux éléments dans leur précieux sac, et lorsque l'objet est oublié sur les épaules de son propriétaire, il encombre l’espace pour d’autres passagers et peut frapper les gens qui se trouvent à proximité. 

2. Limiter les bruits

Le métro n’est malheureusement pas un karaoké, ni une piste de danse. Mettre le volume de ses écouteurs à un niveau raisonnable pour profiter de sa musique est souvent un geste apprécié d’autrui. Réduire les décibels lors d’un appel téléphonique ou d’une conversation est également bienvenu. 

3. Attendre son tour

Lorsque le métro arrive à bon port, il faut laisser les usagers sortir du métro avant d'entrer pour limiter les collisions. Les arrêts ne devraient pas s’apparenter à une partie de football; des lignes ont d’ailleurs été tracées au sol pour visualiser à quel endroit les portes s'ouvriront pour ne pas obstruer l’espace. 

4. Tous à droite

Dans les escaliers roulants, il est conseillé de conserver la droite lorsqu’on ne désire pas accélérer son ascension en montant les marches. Le côté gauche sera ainsi libre pour laisser passer les gens plus pressés. C’est à garder en tête, surtout lorsque l’on fréquente des stations qui ne disposent que d’escaliers roulants. 

5. Céder son siège

Ce n’est pas une surprise: les femmes enceintes, les personnes à mobilité réduite et les personnes âgées ont la priorité sur les places assises. Se lever spontanément pour céder sa place relève de l’ordre du civisme. Faire semblant de faire la sieste ou d'avoir une absorbante conversation par messages textes sont des attitudes à proscrire.

À lire aussi

Et encore plus