Manteaux d'hiver : six marques montréalaises éthiques et écoresponsables | 24 Heures MTL
/activities/shopping

Manteaux d'hiver : six marques montréalaises éthiques et écoresponsables

Comme une bonne partie de la saison froide est maintenant derrière nous, les soldes sur l’équipement hivernal commencent à apparaître dans les magasins. 

La mode étant la deuxième industrie la plus polluante du monde après le pétrole, les manteaux d’hiver n’échappent pas à la règle. Les entreprises utilisent des matériaux pouvant prendre des milliers d’années à se décomposer, en plus de tuer des milliers d’animaux chaque année pour compléter leurs produits. Pour limiter ces impacts, de plus en plus d’entreprises québécoises se tournent vers des modèles éthiques et éco responsables. 

Voici six marques montréalaises à adopter pour traverser l’hiver québécois au chaud et sans culpabilité! 

1. Audvik

PHOTO COURTOISIE

Audvik, qui signifie « qualité de vie » en inuit, est né il y a déjà plus de 40 ans dans un village montérégien. Depuis 2012, c'est l’ancienne championne de ski de fond Sophie Boyer et sa mère qui sont responsable de la compagnie. Entièrement pensés et conçus à Montréal, les manteaux Audvik sont faits de tissus recyclés provenant de filets de pêche abandonnés dans l'océan, ou bien de bouteilles de plastique réutilisées. 

2. Norden

PHOTO COURTOISIE

Les manteaux Norden sont fabriqués avec une fibre synthétique entièrement faite de plastique recyclé, et sont certifiés par People for the Ethical Treatment of Animals, une organisation protégeant les droits des animaux. La compagnie se fait un point d’honneur d’être transparente et garantit qu’un souci environnemental est présent dans chacune des étapes de la fabrication, de la conception dans ses bureaux écoresponsables situés à Montréal en passant par la confection et la livraison, jusqu’à la fin de leur utilisation. En effet, si vous retournez votre manteau après quelques saisons, il aura droit à une seconde vie! 

3. Frank And Oak

PHOTO COURTOISIE

Frank And Oak est une compagnie bien connue des Montréalais depuis 2012. Au cours des dernières années, l’entreprise a commencé à s’investir de plus en plus dans la mode écoresponsable en minimisant ses déchets et en privilégiant les matériaux recyclés. Saviez-vous que Frank And Oak offrait désormais des manteaux conçus sans produits d’animaux et à base de polyester usagé? En effet, toute sa collection hivernale utilise des bouteilles de plastique jetées ou du polyester provenant de vêtements seconde main! 

4. Ethically Warm

PHOTO COURTOISIE

La toute nouvelle entreprise Ethically Warm offre depuis cet hiver une collection de doudounes végétaliennes, produites à Montréal, en partie faites de plastique recyclé de l’océan, mais surtout, en partie biodégradables! Biodégradables? Oui, oui! Les fibres naturelles des manteaux leur permettent de retourner à la terre en fin de vie plutôt qu’au dépotoir! Et pour que rien ne soit gaspillé, les retailles des tissus non utilisés sont données à des artistes locaux. Vu l’engouement autour des doudounes, l’entreprise proposera dès le mois de juin des parkas en pré-vente! 

5. Quartz Co.

PHOTO COURTOISIE

L’entreprise québécoise Quartz Co., qui compte une usine à Montréal, s’est fait connaître avec ses manteaux en fibre d’asclépiade 100% végétale, dont les stocks sont malheureusement déjà épuisés. Elle offre toutefois cette année un manteau en Isoloft, un isolant végétal en polyester. Proposant des produits durables et canadiens, la compagnie fait tout en son pouvoir pour intégrer des pratiques écoresponsables dans tous les aspects de la production! Attention: certains manteaux comportent toutefois des matériaux venant d’animaux. 

6. Gibou

PHOTO COURTOISIE/DAVID MAMAN

Petite exception ici: Gibou ne vend pas de manteaux, mais bien des tuques, des foulards, des bandeaux et même des mitaines! Fondée en 2014 par Sarah Beaudoin, l’entreprise montréalaise met de l’avant la confection locale, la fourrure uniquement recyclée et la valorisation de la matière noble. Bonus: les produits en laine sont tricotés par des retraité(es), passionnées par le travail manuel!

À lire aussi

Et encore plus