Ligne orange: l'administration Plante souhaite prolonger le métro jusqu'à la gare Bois-Franc | 24 Heures MTL
/transports/subway

Ligne orange: l'administration Plante souhaite prolonger le métro jusqu'à la gare Bois-Franc

s

MONTRÉAL – Le prolongement de la ligne orange du métro jusqu'à la gare Bois-Franc, dans l'arrondissement de Saint-Laurent, est «absolument prioritaire», a indiqué mercredi la mairesse de Montréal, Valérie Plante. 

Cette déclaration faisait suite à une présentation du Service de l'urbanisme et de la mobilité au comité exécutif.   

Mme Plante compte demander au gouvernement du Québec d'en faire une priorité et d'injecter les sommes nécessaires pour venir désengorger le secteur et y apporter le souffle nécessaire pour le développer à son plein potentiel.   

Le prolongement de la ligne orange permettrait de relier la station Côte-Vertu à la gare Bois-Franc, où arrêtent actuellement des trains de banlieue et qui deviendra au cours des prochaines années une station du Réseau express métropolitain (REM).   

Il serait constitué de deux stations, sur une distance de 2,3 km. Il se ferait dans la continuité de l'arrière-gare existante de la station Côte-Vertu. D'ailleurs, le garage Côte-Vertu, actuellement en chantier, tient compte de ce potentiel prolongement.   

Le Service de l'urbanisme et de la mobilité de la Ville de Montréal estime que le prolongement permettrait de maximiser l'effet structurant qu'aura la mise en service du REM.   

Le directeur du Service, Luc Gagnon, s'appuie sur la saturation des terminus d'autobus aux stations Du Collège et Côte-Vertu et sur le redéveloppement du secteur Namur-De la Savane pour proposer à la Ville le prolongement du métro jusqu'à la gare Bois-Franc.   

Rappelons que plus de 30 000 nouveaux logements et 20 000 emplois sont attendus dans le secteur Namur-De la Savane au cours des prochaines années avec le projet Royalmount et l'aménagement du terrain de l'ancien hippodrome.   

«L'absence d'une connexion entre le métro Côte-Vertu et la station Bois-Franc du REM va réduire considérablement l'attrait du transport collectif dans le secteur Namur-De la Savane», a indiqué M. Gagnon.

À lire aussi

Et encore plus