Angoisse de fermeture dans les soupes populaires | 24 heures
/activities/restaurants

Angoisse de fermeture dans les soupes populaires

Image principale de l'article Angoisse de fermeture dans les soupes populaires
CAMILLE DUFÉTEL / AGENCE QMI

MONTRÉAL | Les cafétérias communautaires comme le Resto Plateau ou le Chic Resto Pop desservent une clientèle parfois en maison de chambre sans cuisine ou réfrigérateur. En cas de suspension du service, pour les plus démunis qui en dépendent, ce serait la famine. 

Bernard Doyon, 74 ans, fréquente le Chic Resto Pop depuis trente ans. «Je ne sais pas vraiment cuisiner, je sais seulement comment cuire du steak ou des saucisses», a-t-il dit. 

LOUIS-PHILIPPE MESSIER/24 HEURES/AGENCE QMI

Il a donc peur que la cafétéria ferme. Il est rassuré par les mesures de sécurité prises par l’établissement d’Hochelaga pour prévenir les transmissions entre ses clients. 

«Nous respectons à la lettre les consignes de notre premier ministre François Legault en n’utilisant que 50 % de notre capacité», a expliqué Myriam Morin, la directrice générale du Chic Resto Pop. 

Surveillance

Une «cerbère» à l’entrée s’assure que chaque client se lave scrupuleusement les mains. Une surveillante guette ceux qui font la file pour se servir. «Un mètre de distance, monsieur», dit-elle à un client qui semble prendre ces mesures à la légère. 

Dans la salle à manger, une dîneuse déplace sa chaise pour s’asseoir directement à côté d’un ami, mais elle se fait rappeler à l’ordre. Cette vigilance interventionniste rappelle celle de sauveteurs de piscine. 

Solitude

Une autre cliente assidue, Patricia Durand, 53 ans, redoute pour sa part la solitude, si la cafétéria ferme. Elle fait partie de ceux qui jugent les mesures sanitaires exagérées. Elle déplore que des bénéficiaires en CHLSD et des patients dans les hôpitaux soient privés de contacts humains pendant la quarantaine. 

LOUIS-PHILIPPE MESSIER/24 HEURES/AGENCE QMI

Une cuisine populaire du Plateau-Mont-Royal, le Resto Plateau, a fermé sa cafétéria, à l’étroit dans un sous-sol. «Nous avons ouvert nos portes comme d’habitude, mais tous les repas allaient dans des sacs que les gens rapportaient chez eux», a expliqué Guylaine Pelletier, la responsable du service à la clientèle. 

Livraisons

Installé dans une ancienne église, le Chic Resto Pop bénéficie d’un vaste espace pour assurer un écart suffisant entre les clients. «Si le premier ministre donne la consigne de fermer, on va s’exécuter, mais ça inquiète beaucoup nos clients qui vivent de l’insécurité alimentaire et de l’isolement», a dit Mme Morin. 

Un service de repas congelés sera offert en cas d'éventuelle fermeture. De nouveaux livreurs seront recherchés pour les clients en quarantaine confinés chez eux.

À lire aussi

Et encore plus