Grande Bibliothèque: le hall métamorphosé en gîte pour itinérants | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

Grande Bibliothèque: le hall métamorphosé en gîte pour itinérants

Image principale de l'article Le hall métamorphosé en gîte pour itinérants
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

MONTRÉAL – Le hall de la Grande Bibliothèque a été transformé en lieu de repos pour les personnes en situation d’itinérance en cette période de pandémie. 

Une dizaine de personnes dormaient sur des chaises en plastique colorées disposées à deux mètres de distance l'une de l'autre mardi après-midi. Seulement quelques chuchotements troublaient le silence qui régnait dans le grand hall de l'établissement, fermé depuis déjà plusieurs semaines en raison de la crise. 

 

Photo Agence QMI, Mario Beauregard

 

«Ça se déroule très bien. Il y a toujours un flot de plusieurs personnes à la fois qui partent après une ou deux heures», a indiqué Jean-Louis Roy, président-directeur général de Bibliothèque et Archives nationales du Québec. 

L’endroit, qui a ouvert ses portes dimanche, peut accueillir une quarantaine de personnes à la fois. C’est un lieu chaud, propre et sécuritaire qui est offert pour ces personnes qui n’ont pas de domicile pour se confiner en ces temps de pandémie. Le lieu de repos est accessible tous les jours de 10 h à 16 h. 

Mesures strictes 

 

Photo Agence QMI, Mario Beauregard

 

Lorsqu’on entre par la porte principale de l’édifice, un agent de sécurité et un bénévole de l’organisme Exeko expliquent le fonctionnement de l'endroit et distribuent du désinfectant pour les mains. À l’intérieur, deux autres membres d’Exeko veillent au bon respect des règles de distanciation. 

 

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

 

Des mesures de désinfection strictes sont également établies. Les chaises et la porte de sortie sont nettoyées entre chaque occupant. Les toilettes sont lavées régulièrement durant la journée. 

Ouverture express 

L’idée d’utiliser le hall à cet effet est née d’une conversation avec la Ville de Montréal sur la meilleure façon d’aider les personnes itinérantes. «Les services de la Ville nous on dit qu’ils avaient surtout besoin d’un endroit pour un gîte de jour», a souligné M. Roy. 

Peu de temps s’est ensuite écoulé jusqu’à l’ouverture des lieux. «À partir du moment où on a eu la demande de la Ville, 48 heures après, on signait avec la Ville et 24 heures après, le hall de Grande Bibliothèque était transformé», a-t-il ajouté. 

Si l’ouverture s’est déroulée sans anicroche, transformer le hall n’a pas été une mince tâche. Les objets et les meubles du hall ont dû être entièrement retirés avant l’arrivée des chaises. «Par chance, il n’y avait pas grand-chose comme c’est un lieu de passage», souligne en riant M. Roy. 

Ce gîte de jour sera en place jusqu’à la réouverture de la Grande Bibliothèque.

À lire aussi

Et encore plus