Le festival MURAL aura lieu malgré la pandémie | 24 Heures MTL
/activities/todo

Le festival MURAL aura lieu malgré la pandémie

Image principale de l'article Le festival MURAL aura lieu malgré la pandémie
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

MONTRÉAL | Les organisateurs du festival d'art urbain MURAL présenteront cet été une version allégée de leur événement, tout en respectant les normes de distanciation sociale.

Plutôt que d’avoir lieu à la mi-juin comme à l’habitude, cette 8e édition du festival de street art montréalais s’étalera sur trois mois.

Du 21 juin au 20 septembre, six muralistes locaux s’activeront sur des immeubles du boulevard Saint-Laurent, entre l’avenue du Mont-Royal et la rue Sherbrooke.

Frederic Duquette, alias FVCKRENDER, est le seul à avoir confirmé sa présence pour le moment. Originaire de Magog, le polyvalent artiste a déjà réalisé le vidéoclip pour la pièce «Rodeo» du rappeur américain Lil Nas X, un court film d’animation qui a été vu plus de 77 millions de fois sur YouTube.

Pierre-Alain Benoît, directeur général de MURAL, espère aussi pouvoir proposer une programmation intérieure.

«On veut s’inspirer des musées pensés pour Instagram qui proposent de l’art immersif. Tu laisses entrer un nombre très limité de monde, ils prennent leurs photos et ils s’en vont. C’est déjà tendance dans plusieurs villes et nous, on trouve que ça s’adapterait bien à la situation sanitaire», a-t-il expliqué.

Si ce projet voit le jour, la décoration d’un local commercial vacant du boulevard Saint-Laurent sera confiée à un artiste ou un groupe d’artistes.

En plus des contraintes liées à la COVID-19, Pierre-Alain Benoît doit compenser avec un budget plus limité et une équipe réduite.

«On le sait qu’on ne pourra pas compter sur les revenus autonomes qu’on générait avec la vente d’alcool. La programmation se précise au fur et à mesure que les subventions et les commandites se confirment elles-mêmes», a-t-il indiqué.

«Au mois de juin, c’est sûr qu’on pourra annoncer d’autres artistes et dévoiler un calendrier plus précis», a ajouté Pierre-Alain Benoît.

À lire aussi

Et encore plus