Comment se préparer à un salon de l’emploi virtuel | 24 Heures MTL
/homepage

Comment se préparer à un salon de l’emploi virtuel

Image principale de l'article Comment se préparer à un salon virtuel
Photo Fotolia

Alors que la distanciation sociale est toujours de mise et que les rassemblements ne sont pas permis, plusieurs organisateurs de salons de l’emploi mettent sur pied des événements virtuels. À quoi s’attendre ? S’y prépare-t-on de la même manière que pour un salon traditionnel ? 

Quand ils participent à ce genre d’événements, les chercheurs d’emploi, armés de leur CV, peuvent visiter les kiosques virtuels des différentes entreprises inscrites. 

« Plusieurs organisations vont personnaliser cet espace, par exemple en diffusant une vidéo de présentation ou en proposant des plages horaires pour discuter avec des représentants des ressources humaines. Une liste de postes et leur description sont généralement offertes, et ce, avant même l’événement », décrit Michel Desjardins, cofondateur de la firme Les consultants Formagestique, qui organise ce genre de salons. 

Un plan précis 

Avant de se lancer tête première dans les « allées » d’une foire de l’emploi virtuelle, le chercheur d’emploi a des devoirs à faire, prévient-il. « Il ne peut pas tout simplement aller à la pêche, mais doit plutôt se renseigner sur les postes proposés par les employeurs en consultant les différentes offres d’emploi qui l’intéressent. Ainsi, il pourra être en mesure d’évaluer si cela correspond réellement à ce qu’il recherche. » 

Cette première étape complétée, les candidats doivent aussi effectuer des recherches sur les employeurs qu’ils désirent approcher. « C’est important de comprendre dans quel domaine ils se spécialisent pour vérifier si cela peut répondre à ses attentes », explique Michel Desjardins. Ces précieuses informations aideront à poser des questions pertinentes aux représentants de l’entreprise. 

Première impression  

En général, il est possible de clavarder avec les recruteurs ou de discuter avec eux en mode visioconférence pendant l’événement. Il faut donc s’assurer d’utiliser un ton professionnel — pas de « lol » — et de revêtir une tenue de circonstance. « C’est aussi important de vérifier le cadre qui apparaît derrière vous. Pas besoin d’avoir un décor de cinéma, mais, si vous êtes installé dans votre chambre, évitez de laisser votre linge sale dans l’angle de la caméra », cite-t-il en exemple. En outre, on fait attention aux petits détails que pourrait capter le micro, comme le bruit d’un crayon avec lequel on joue ou d’une gomme à mâcher. 

Comme dans le cas d’un événement réel, Michel Desjardins propose de prendre quelques minutes pour s’exercer en se connectant sur un outil tel que Zoom. « Demandez à un proche de vous poser quelques questions fréquentes [en entretien d’embauche]. » Cela vous permettra d’ajuster l’image que vous projetez tout en vous habituant à interagir en mode virtuel. 

Surtout, tentez de rester vous-même. C’est la meilleure carte à jouer pour séduire les recruteurs, que ce soit en personne ou par écran interposé ! « Et si ça clique, n’oubliez pas de vérifier quelles sont les prochaines étapes », conclut Michel Desjardins. 

À lire aussi

Et encore plus