La Grande Bibliothèque redémarre | 24 heures
/activities/todo

La Grande Bibliothèque redémarre

Image principale de l'article La Grande Bibliothèque redémarre
COURTOISIE JEAN CORBEIL/BANQ

La Grande Bibliothèque aura besoin d'un peu de temps avant de pouvoir rouvrir son comptoir de prêt. En effet, son hall accueille actuellement des personnes en situation d'itinérance et les employés devront d’abord recevoir et désinfecter quelque 170 000 livres prêtés. 

Alors que la ministre de la Culture et des Communications Nathalie Roy annonçait vendredi dernier que les comptoirs de prêt des bibliothèques pourraient rouvrir à partir du 29 mai, le moment devra attendre encore un peu à la Grande Bibliothèque. Une reprise graduelle des activités est prévue, et l'institution vise la date du 2 juillet pour offrir les services actuellement autorisés par le gouvernement. 

«On a prêté le grand hall il y a maintenant sept semaines aux services de la Ville de Montréal pour qu’il y ait un gîte de jour, un lieu de repos pour les itinérants. Ce contrat-là avec la Ville se termine le 1er juin et, d’ici là, on ne peut même pas rentrer et se mettre à travailler», a expliqué Jean-Louis Roy, président-directeur général de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BANQ). 

«Ensuite, il faut réorganiser les lieux et prendre les mesures sanitaires qu’il faut, a-t-il poursuivi. Par exemple, on va recevoir 170 000 livres qu’on a prêtés et qui ne sont pas encore revenus. Il faut les désinfecter un par un, et trouver des salles pour les garder en consigne pendant un certain temps. C’est toute une tâche.» 

COURTOISIE MICHEL LEGENDRE/BANQ

À cela s’ajoutent les nouvelles procédures à mettre en place pour permettre la location de livres tout en respectant les mesures de distanciation sociale. Il sera donc toujours impossible de se balader à travers les rayons à la recherche d’un coup de cœur littéraire. Tout devra se décider à l’avance et la réservation devra se faire en ligne. 

Si la date du 2 juillet est celle visée par l’institution pour sa réouverture, plusieurs services pourraient néanmoins redémarrer plus tôt. 

«Le 2 juillet, c’est un objectif. Mais entretemps, s’il y a des services qui sont disponibles on va les rendre accessibles, a indiqué Jean-Louis Roy. Par exemple, on envoie beaucoup de livres adaptés par la poste à des gens qui ont des problèmes de vision. Ça, vraisemblablement, ça va pouvoir repartir dans 10 ou 12 jours. Les livres pourront être retournés prochainement aussi. C’est une des premières dates que l’on va annoncer.» 

Bibliothèques municipales

La réalité est la même pour les 45 bibliothèques publiques de Montréal. 

«Ça va être assurément du prêt sans contact, c’est-à-dire que nos équipes vont devoir préparer les emprunts avant que les usagers puissent venir les récupérer», a indiqué Ève Lagacé, directrice générale de l’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ). 

Le retour de livres sera également priorisé et les allées seront elles aussi fermées au public jusqu’à nouvel ordre. Fait à noter, la fermeture prolongée des bibliothèques municipales comme celle de la Grande Bibliothèque n’entraînera aucun frais de retard pour qui serait toujours en possession d’un ou de plusieurs livres depuis maintenant deux mois. 

«Lors de la première semaine de réouverture, les usagers pourront retourner leurs documents, a expliqué la Ville de Montréal au 24 Heures. En ce qui concerne le prêt, seules les personnes ayant été avisées pourront venir récupérer leurs réservations. Cette mesure permettra de traiter la grande quantité de documents mis en attente depuis la fermeture. Dès la semaine suivante, le prêt sera ouvert à tous.»