Vieux-Port: conserver un peu de l’Anticafé chez soi | 24 heures
/homepage

Vieux-Port: conserver un peu de l’Anticafé chez soi

L'Anticafé du Vieux-Port ferme définitivement ses portes et organise jusqu'à vendredi une grande vente-débarras; c'est l'occasion idéale pour se procurer des objets originaux pour agrémenter son décor ou se souvenir de l'établissement. 

Mercredi matin, avant le début de la vente, une longue file de curieux s'étirait déjà devant le local de la rue Notre-Dame où de nombreuses tasses, de la vaisselle, des théières, des jeux de société, des chaises, un ensemble de soccer sur table et même des vêtements attendaient une nouvelle vie.

C'est que la pandémie aura eu raison du commerce bien connu pour sa formule permettant aux clients d’utiliser à volonté les différentes commodités du café en payant un tarif à l’heure plutôt qu'à la consommation.

«Le loyer ici est quand même hors de prix pour une petite entreprise comme nous qui devait être fermée, raconte Karine Bouchard, de l’Anticafé. La meilleure décision, c’était de ne pas continuer. C’est malheureux, c’est vraiment triste», a-t-elle expliqué mercredi.

Atelier d'artistes

L’espace ne demeurera pas vide bien longtemps puisque L’Orbite s’installera entre ses murs dès le début du mois de juillet. Ce lieu permettra aux artistes entrepreneurs de se développer et de créer leur propre identité, explique Mme Bouchard, qui fait également partie de ce projet.

Les artistes loueront ensemble l’espace, ce qui leur permettra de profiter des lieux malgré un loyer coûteux. «C’est généralement des entrepreneurs qui sont artistes ou des entrepreneurs culturels qui sont intéressés de partager un espace pour faire de la production, de la diffusion de spectacle ou de la musique», souligne de son côté Claudia Laurin, membre de la coopérative culturelle Le Sanctuaire, qui prend aussi part au projet.

À lire aussi

Et encore plus