La Ville de Laval devrait acquérir une partie de l’île Gagnon, selon l’opposition | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

La Ville de Laval devrait acquérir une partie de l’île Gagnon, selon l’opposition

Image principale de l'article Laval devrait acquérir une partie de l’île Gagnon
Photo d'archives, Agence QMI

L’opposition officielle à Laval propose que la Ville acquière 71,5% de la superficie de l’île Gagnon, qui abrite l'ancien manoir de Céline Dion, à des fins de protection des espaces verts. 

Rappelons que le promoteur François Duplantie veut installer sur l'île un complexe de 660 condos, en plus d'un hôtel cinq étoiles, un spa et deux restaurants. Un nouveau pont relierait l'île au boulevard Curé-Labelle.

Selon le Parti Laval, le promoteur «ne semble pas obtenir l'acceptabilité sociale requise pour son projet». Depuis la présentation du promoteur à la mi-juin, le projet fait jaser dans la troisième ville la plus populeuse du Québec. Pas moins de 30 questions à ce sujet ont été posées à la séance du conseil municipal mardi.

C'est pourquoi le parti d'opposition propose que la Ville achète deux lots représentant 71,5% de la superficie de l'île, pour la protéger. Cela augmenterait de 250% la superficie de la berge du Garrot, où sont situées les installations du parc de la Rivière-des-Mille-Îles.

Questionné sur sa position dans le dossier mardi, le maire de Laval, Marc Demers, «réserve son jugement après avoir terminé tout le processus d’évaluation, dont la notion d’acceptation sociale». En ce moment, 5000 citoyens du district de Sainte-Rose sont invités à remplir un sondage distribué à leur porte. Les résultats sont attendus vers «la fin de l’été», a affirmé le maire.

À lire aussi

Et encore plus