Projet Casa : une nouvelle galerie ouvre sur le Plateau ce jeudi | 24 Heures MTL
/todo

Projet Casa : une nouvelle galerie ouvre sur le Plateau ce jeudi

Image principale de l'article Une nouvelle galerie ouvre sur le Plateau ce jeudi
COURTOISIE

L’ancienne auberge Casa Bianca sur l’avenue de l’Esplanade dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal se métamorphose en espace de diffusion pour l’art contemporain. 

Pilotée par Florence-Agathe Dubé-Moreau, la programmation du Projet Casa remet sur les rails toute une série d’exposition annulées à cause du confinement.

C’est finalement dans cette somptueuse maison blanche face au parc Jeanne-Mance que sera présenté «Je ne veux pas que la vie se mette à avoir d’autres volontés que les miennes.»

Inspirée par le mouvement #MeToo, cette exposition collective aurait normalement dû être à l’affiche de la Maison de la culture Claude-Léveillé dès la mi-mars.

COURTOISIE GALERIE BLOUIN DIVISION

«La commissaire Marie-Claude Landry réunit six artistes femmes. Ce qui est absolument fabuleux, c’est que l’expo a été créée cet hiver, au moment de tous les procès entourant le consentement comme celui de Harvey Weinstein, de l’affaire de Roman Polanski aux Césars...», s’est réjoui Florence-Agathe.

«Tout ça se connecte à l’actualité du moment d’une manière absolument inouïe. C’est fou. L’expo rouvre au moment où émerge une deuxième vague des mêmes questionnements. Je me sens privilégiée de pouvoir montrer cette expo qui parle d’empowerment, de reprise de pouvoir et de la quête de liberté des femmes.»

Des œuvres de Stéphanie Béliveau, Caroline Boileau, Julie Favreau, Nadège Grebmeier Forget, Sophie Jodoin et Naghmeh Sharifi composent le corpus.

COURTOISIE

De généreux donateurs

Deux mécènes se cachent derrière cette initiative: Danielle Lysaught et Paul Hamelin. Ils sont les propriétaires de cet immeuble bâti en 1912 qui a, tour à tour, accueilli une résidence privée, un hôpital, une auberge et maintenant un centre d’artistes.

«Ces deux informaticiens de formation, des gens qui ont découvert l’art assez tard dans leur vie et qui ont été absolument charmés par la communauté, les artistes, les galeristes», a indiqué Florence-Agathe Dubé-Moreau.

«C’est devenu des amis très proches de la communauté artistique et ils ont décidé de s’impliquer de manière philanthropique au fil des années, a-t-elle poursuivi. Ça fait environ 10 ans qu’ils collectionnent et qu’ils accompagnent différents projets.»

Nul besoin d’être un initié de la scène artistique pour visiter le 4351 de l’Avenue de l’Esplanade du 16 juillet au 1er août prochain. Les curieux sont invités à réserver leurs billets via evenbrite.ca.

À lire aussi

Et encore plus