Le dernier vidéoclub montréalais survit à la crise du coronavirus | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

Le dernier vidéoclub montréalais survit à la crise du coronavirus

Image principale de l'article Le dernier vidéoclub survit à la pandémie
Dominick Gravel | Agence QMI

Le vidéoclub Cinoche, le dernier représentant de son espèce à Montréal, est encore fermé, mais il n’a pas été vaincu par la COVID-19. L’établissement de l’avenue du Mont-Royal rouvrira dès que les studios hollywoodiens recommenceront à offrir les «nouveautés», qui constituent la moitié de ses revenus. 

Un heureux hasard a voulu que Cinoche finisse de payer son hypothèque commerciale juste avant le confinement.

«Les deux dernières journées avant de fermer, je pense que j’ai loué 1000 films», raconte le propriétaire, Luc Major. Le monde arrivait avec des boîtes pis des paniers. Je leur disais : gardez-les jusqu’à ce que je rouvre.»

Dominick Gravel | Agence QMI

En temps normal, Cinoche demeure en affaires en proposant ses DVD à des prix généralement plus abordables que l’offre en ligne, soit 2 $ le film « régulier » et 4 $ la nouveauté.

«La Ville va me tuer »

Le vidéoclub a brièvement rouvert ce printemps le temps de louer les nouveautés restantes d’avant la pandémie, puis il s’est mis en dormance en attendant qu’Hollywood retombe sur ses pattes.

Dominick Gravel | Agence QMI

Sans les nouveautés et avec la piétonnisation de l'avenue du Mont-Royal, ça ne valait pas le coup d’être ouvert en attendant les nouvelles arrivées. L'interdiction de circuler en voiture ou à vélo prive le Cinoche d'une part de sa clientèle habituelle, qui habite plus loin du commerce, selon son propriétaire.

Dominick Gravel | Agence QMI

«Internet n’a pas réussi à me tuer, la vidéo sur demande n’a pas réussi à me tuer, Netflix n’a pas réussi à me tuer, la COVID-19 n’a pas réussi à me tuer, c’est la ville qui va me tuer avec la fermeture de la rue Mont-Royal », rage-t-il.

M. Major compte rouvrir le 1er novembre avec lui-même comme unique travailleur six jours sur sept.

À lire aussi

Et encore plus