76% des commerçants du centre-ville inquiets | 24 heures
/mtl-news/news

76% des commerçants du centre-ville inquiets

s

Pour la première fois depuis le début de la pandémie, le patron de la Chambre de commerce, Michel Leblanc, dresse un portrait réel et très sombre de la situation au centre-ville de Montréal. 

• À lire aussi: Des terrasses publiques pour inciter les gens à revenir au centre-ville

• À lire aussi: Des conteneurs pour aider des sans-abri aux Jardins Gamelins

• À lire aussi: 180 nouveaux cas et un décès supplémentaire au Québec

Michel Leblanc a dévoilé que le milieu des affaires avait été sondé et que 76% des répondants des commerces et services sont très inquiets de la situation au centre-ville.

«Leur inquiétude est attribuable à l’absence totale de clientèle. Les entreprises avaient indiqué, il y a deux mois, qu’elles s’attendaient à réunir jusqu’à 20% de leurs travailleurs, mais la réalité est tout autre. On est autour de 5% de l’achalandage dans les tours à bureaux», a expliqué Michel Leblanc.

Ce dernier lance un cri de ralliement aux Montréalais pour qu'ils viennent stimuler l’économie du cœur de la ville.

Écoutez la chronique d'Olivier Primeau:

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

«Il n’y a pas de touristes internationaux, très peu de touristes québécois et pas d’étudiants. Dans les faits, Montréal souffre, le centre-ville souffre. C’est famélique pour les commerçants. Les chiffres sont incroyablement bas», ajoute M. Leblanc.

«À titre d’exemple, des restaurateurs qui offrent le service le midi servaient, avant la pandémie, 300 couverts. Maintenant, ils vont faire huit couverts. Des boutiques qui [recevaient] une soixantaine de clients en fin de journée vont en recevoir un», déplore-t-il.