Il veut courir de Percé à Montréal | 24 Heures MTL
/mtl-news/society

Il veut courir de Percé à Montréal

Pour se venger de la COVID-19 qui l’empêche de participer à des épreuves d’endurance extrême aux États-Unis, un athlète de Longueuil a décidé de passer ses «vacances» à courir de Percé à Montréal. 

Comme nombre de Québécois cet été, le Longueuillois Joan Roch s’est rendu en Gaspésie cette semaine, mais le but de son périple n’a rien de commun. L’ultramarathonien et Instagrameur veut courir jusqu’à Montréal à partir de Percé en longeant le fleuve Saint-Laurent sur quelque 1100 km pendant dix jours.

COURTOISIE JOAN ROCH

S'il a bien respecté son itinéraire, Joan Roch est parti de Percé peu après le lever du soleil, mardi matin, à 5h30. Il prévoit de parvenir au belvédère Kondiaronk sur le mont Royal le jeudi 13 août. «Je suis monté à bord de l’autobus dimanche en habit de course avec juste le nécessaire dans mon sac à dos: une caméra, des piles, une lampe frontale, une balise GPS, un réservoir d'eau, quelques gels énergétiques, des cartes d'identité et de crédit et des couvre-visages pour pouvoir me ravitailler dans les dépanneurs», a raconté celui qui a déjà couru 250 kilomètres de Québec à Montréal en 31 heures et 30 minutes il y a cinq ans.

Pied de nez

Joan Roch a fait parler de lui dans le 24 Heures, plus tôt cette année, en raison de son habitude de traverser la voie maritime du fleuve Saint-Laurent à la course sur la glace pendant tout l’hiver pour l’aller-retour à son bureau au centre-ville de Montréal (puisque le pont Jacques-Cartier est fermé aux piétons pendant l’hiver).

Lorsque la COVID-19 a interrompu ses va-et-vient fluviaux, il a compensé en s’imposant jusqu’à 56 km de course tous les matins. «Je partais à 3h et revenais à la maison à temps pour mes journées de télétravail», a raconté celui qui gagne sa vie comme informaticien.

COURTOISIE JOAN ROCH

L’ultramarathonien se préparait ainsi à trois courses de plus de 300 km aux États-Unis prévues cet été et cet automne, toutes annulées en raison de l’épidémie. Le projet Percé-Montréal cumule un kilométrage équivalent. «Je fais un pied de nez à la COVID-19 en m’imposant ici une épreuve encore plus folle que celle que je devais faire à l’étranger», a expliqué M. Roch.

Initialement, il songeait à courir de Gaspé à Montréal, mais ce trajet légèrement inférieur à 1000 km lui semblait symboliquement insatisfaisant. De là son choix de Percé.

Communauté

Son quotidien des neuf premiers jours se partagera entre approximativement 16 à 18 heures de course pour 6 à 8 heures de repos (repas, toilette, sommeil). Avertis de son projet par sa page Facebook appelée Joan Roch/Ultra-ordinaire, des dizaines de «bons samaritains» se sont proposés pour parcourir des portions d’étape avec lui, pour l’abreuver, le nourrir ou encore l’héberger lors de ses étapes prévues à Cap-aux-Os, Mont-Louis, Grosses-Roches, Rimouski, Rivière-du-Loup, Berthier-sur-Mer, Lotbinière et Yamaska.

COURTOISIE JOAN ROCH

«Ça fait chaud au cœur de voir qu’une communauté s’est spontanément formée pour m’aider, s'est réjoui Joan Roch. J’aurai la chance incroyable de manger de la nourriture maison chaque soir, même si ceux qui m’hébergeront risquent de trouver que je serai un invité très épuisé et peu loquace.»

Soucieux de tisser un lien entre ses villes de départ et d’arrivée, Joan Roch portera, protégée de la sueur et des intempéries dans un sac Ziploc, une lettre de la mairesse de Percé, Cathy Poirier, adressée à celle de Montréal. Impossible de savoir ce qu'elle contient. «Elle est scellée et j’ignore son propos, mais je compte bien la remettre à Valérie Plante lorsque ce sera possible», a dit Joan Roch.

Pour suivre la progression de Joan Roch, voici le code de sa balise GPS: https://maps.findmespot.com/s/DRH8.

Son itinéraire indicatif:  

4 août : Percé — Cap-aux-Os — 105 km

5 août : Cap-aux-Os — Mont-Louis — 150 km

6 août : Mont-Louis — Grosses-Roches — 116 km

7 août : Grosses-Roches — Rimouski — 124 km

8 août : Rimouski — Rivière-du-Loup — 105 km

9 août : Rivière-du-Loup — Berthier-sur-Mer — 145 km

10 août : Berthier-sur-Mer — Lotbinière — 105 km

11 août : Lotbinière — Yamaska — 120 km

12 août : Yamaska — Vieux-Longueuil — 87 km

13 août : Vieux-Longueuil — Belvédère Kondiaronk — 15 km

À lire aussi

Et encore plus