Websérie «La Dump»: des mal-aimés colorés et attachants | 24 Heures MTL
/homepage

Websérie «La Dump»: des mal-aimés colorés et attachants

Image principale de l'article Des mal-aimés colorés et attachants
PHOTO COURTOISIE

Des marionnettes laides, des personnages colorés et des sujets d’actualité, voilà ce qui résume la websérie de l’humoriste Maude Morissette, La Dump, lancée lundi. 

Barbe, le fils illégitime de Donald Trump, et sa conjointe, Belle, ont été expulsés des États-Unis pour désordre public. Ils s’installent donc dans les égouts canadiens où ils adoptent deux enfants, Cuillère et Spatule. La famille fera la rencontre de plusieurs autres personnages colorés dans ce village souterrain appelé la Dump.

«À la base, comme artiste, j’aime beaucoup les dessins animés et j’aime créer des univers. De fil en aiguille, toutes mes idées farfelues se sont retrouvées dans la websérie», indique d’entrée de jeu Maude Morissette.

«Je pense qu’il y a aussi un peu de moi là-dedans, poursuit-elle. Au cours de notre vie, on s’est tous senti un peu différent, jugé ou rejeté d’une gang. J’ai voulu créer un village où tout le monde est le bienvenu.»

Plusieurs personnalités québécoises, dont Yves P. Pelletier, Louis T, Christine Morency et Simon Delisle, ont prêté leur voix aux personnages de La Dump. Il y a aussi plusieurs caméos avec, entre autres, Bruno Pelletier, Les Grandes Crues et Laurent Paquin.

Saison 0

Le projet a commencé il y a 5 ans pour Maude Morissette. Elle avait produit, en 2016, un pilote de huit très courts épisodes qui avait attiré l’attention à l’international.

«La différence entre ce que j’appelle la saison 0 et la saison qui est sortie lundi, c’est une différence de budget. Avant, il y avait sept personnes qui travaillaient sur le projet, maintenant, on est 60. Alors, c’est sûr que le résultat est vraiment différent», indique l’humoriste qui ajoute qu’au départ, ce n’était que le couple Belle et Barbe.

Même s’il s’agit de marionnettes «laides», celle qui est réalisatrice, productrice, auteure et comédienne de La Dump insiste sur le fait que la websérie a été conçue avec beaucoup de minutie.

«Chaque personnage a été tourné séparément devant un green screen. Alors, quand vous voyez les bonshommes ensemble, c’est du rêve!» lance Maude Morissette.

L’humoriste avoue aussi s’être bien amusée avec son équipe à ajouter quelques clins d'oeil dissimulés un peu partout dans la websérie.

Thèmes engagés

Un total de 12 épisodes, d’une dizaine de minutes en moyenne, seront mis en ligne au cours du mois. Chacun porte pour titre le thème abordé dans l’épisode, tous des sujets d’actualité. Ainsi, il est déjà possible de visionner les épisodes Adoption, Racisme, Gun et Éducation.

«Je suis une artiste engagée, alors c’était naturel que mon œuvre le soit. C’est important pour moi d’utiliser ma voix pour essayer d’engager la conversation, de changer les choses ou encore de faire réfléchir. C’est un peu comme Family Guy, South Park ou Les Simpson, il y a des messages derrières ces émissions-là», souligne Maude Morissette, qui ajoute que la série s’adresse principalement aux 18 à 35 ans.

La série sera également produite en anglais prochainement.

Les épisodes se retrouvent sur IGTV, Facebook, YouTube, Tik Tok ainsi que sur le site web www.dump.show.

À lire aussi

Et encore plus