Les produits de la ferme au bout de vos doigts | 24 Heures MTL
/activities/shopping

Les produits de la ferme au bout de vos doigts

Image principale de l'article Les produits de la ferme au bout de vos doigts
GABRIELLE MORIN-LEFEBVRE/24 HEURES/AGENCE QMI

Les Québécois peuvent découvrir des centaines de marchés, de fermiers et de transformateurs locaux vendant directement au public grâce à une nouvelle application de géolocalisation lancée par l’Union des producteurs agricoles lundi. 

L’application «Mangeons local plus que jamais» référence présentement 372 fermes, 98 marchés et 21 transformateurs partout à travers le Québec. Des fiches descriptives affichées sur une carte interactive indiquent les heures d’ouverture, les coordonnées, le site web, le type de produits disponibles et les paiements acceptés par le producteur.

«Les consommateurs recherchent de plus en plus des produits locaux et ils cherchent de plus en plus à acheter directement à la ferme. Il n’existait pas d’application simple [pour ça] avant», a expliqué Marcel Groleau, président général de l’Union des producteurs agricoles (UPA).  

  • Marcel Groleau était de passage à QUB radio pour en parler :   

L’application localise les entreprises autour de l’utilisateur et leur permet de les ajouter à leurs favoris pour créer des itinéraires. Un bouton «boussole» peut également ouvrir les itinéraires dans l’application «Google Map».

«Pour le moment, l’application ne propose pas de circuits elle-même, c’est en fonction des préférences de l’utilisateur et des fermes autour de vous, a expliqué M. Groleau. Mais ce n’est pas exclu qu’éventuellement on propose des circuits vins et fromages, par exemple.»

GABRIELLE MORIN-LEFEBVRE/24 HEURES/AGENCE QMI

Un menu défilant avec des suggestions d’endroits à découvrir est toutefois accessible sous la carte et les types de produits sont répertoriés par des pastilles de couleurs. Selon l’UPA, des ajustements et de nouvelles inscriptions s’ajouteront au fil des jours.

«On a des téléphones continuellement pour des entreprises intéressées à s’afficher, a expliqué M. Groleau. On a reçu beaucoup d’inscriptions, donc ça va s’ajouter et ça va continuer d’évoluer.»

Les utilisateurs peuvent également laisser des commentaires aux producteurs directement via leur fiche descriptive.

GABRIELLE MORIN-LEFEBVRE/24 HEURES/AGENCE QMI

Un mouvement qui prend de l’ampleur

Le Marché Ahuntsic-Cartierville (MAC), qui offre des marchés publics les samedis sur la rue Basile-Routhier, à Montréal, vient tout juste de s’inscrire sur l’application.

«On n’a pas encore de retombées ou de commentaires, mais je pense que c’est parce que ça vient juste de commencer», a expliqué le directeur du MAC, César Herzele.

L’organisme à but non lucratif se réjouit toutefois de cette initiative, une occasion en or pour les producteurs et les marchés qui ont été affectés par la pandémie selon M. Herzele.

«On espère que ça va encourager les gens au niveau des circuits courts. Ce sont des initiatives bénéfiques pour le client et le producteur [...]», a ajouté celui qui espère que les Québécois téléchargeront l’application en grand nombre.

Au moment d’écrire ces lignes, l’application conçue par l’agence québécoise Pénéga avait été téléchargée 1 120 fois.

L’application est offerte gratuitement sur Apple Store et Google Play.

GABRIELLE MORIN-LEFEBVRE/24 HEURES/AGENCE QMI

À lire aussi

Et encore plus