L'opposition veut des portes automatisées à l'entrée des stations de métro | 24 Heures MTL
/transports/subway

L'opposition veut des portes automatisées à l'entrée des stations de métro

Image principale de l'article L'opposition demande des portes automatisées
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Le parti d'opposition Ensemble Montréal presse la Société de transport de Montréal (STM) de doter l’ensemble des entrées de métro de portes automatisées d’ici 2024. 

L'ajout d'un tel mécanisme à l'entrée des édicules des 68 stations permettrait un meilleur accès au métro aux personnes à mobilité réduite, aux aînés et aux familles avec poussettes.

À l'heure actuelle, seul le tiers des stations sont munies d’un système d'ouverture automatique des portes, explique l'opposition officielle à l'hôtel de ville de Montréal.

«C’est un frein à l'accès aux transports en commun. Prenez une personne frêle qui se fait prendre dans un courant d'air en essayant de traverser cette porte-là, elle peut être projetée et se blesser», a dit mercredi la conseillère du district Ovide-Clermont, à Montréal-Nord, Chantal Rossi.

Chantal Rossi, conseillère municipale du district Ovide-Clermont à Montréal-Nord

Michel Desbiens/AGENCE QMI

Chantal Rossi, conseillère municipale du district Ovide-Clermont à Montréal-Nord

«À quoi bon disposer d’un ascenseur à l’intérieur si, à l’extérieur, il est impossible pour une personne âgée ou à mobilité réduite d’ouvrir la porte d’entrée de l’édicule?» a demandé l’élue d’Ensemble Montréal.

Cette dernière déposera une motion lors du prochain conseil municipal afin que la Ville de Montréal et la STM mettent en place un programme pour munir chaque «porte-papillon», les portes pivotantes à l'entrée des stations de métro, d’un système motorisé d’ici quatre ans.

Pour le Regroupement des usagers du transport adapté et accessible de l'île de Montréal (RUTA), ces mécanismes sont nécessaires afin de permettre l'autonomie de l'ensemble des usagers du transport en commun.

«Les personnes à mobilité réduite ou ayant une déficience visuelle doivent souvent se fier aux autres clients afin de pousser la porte [de l'édicule de métro] lorsqu'elle est trop lourde», a noté la directrice adjointe de l'organisme,Valérie Huot.

Effet piston

L’accès aux édicules des stations du métro de Montréal est d'autant plus difficile lorsque se produit l'effet piston, un déplacement d'air formé par l'arrivée des trains. Ce courant d'air se fait sentir jusqu'à l'entrée des stations et rend parfois l'ouverture des portes très difficile.

Il n'est pas rare de devoir mettre tout son poids contre la porte afin de l'ouvrir.

15 % d'ici 2025

Au cours des dernières années, la STM a amorcé l'installation de portes-papillon munies d'un moteur. Celles-ci permettent l’ouverture et la fermeture des portes de certains édicules en actionnant un bouton-poussoir.

Dans son Plan de développement d’accessibilité universelle 2016-2020, la STM prévoit munir 44 portes-papillon d'un système d'ouverture automatique d’ici 2025, sur un total de plus de 300 portes-papillon à travers le réseau de métro.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus