Un demi-million $ pour aider les entreprises sur le web | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

Un demi-million $ pour aider les entreprises sur le web

Image principale de l'article 505 000 $ pour aider les entreprises sur le web
Simon Clark/Agence QMI

MONTRÉAL – Le gouvernement du Québec octroie un montant d’un peu plus de 500 000 $ jusqu’en 2023 à Slalom Consulting, une firme américaine oeuvrant dans les technologies de l’information afin qu'elle puisse aider les entreprises québécoises à atteindre leur plein potentiel grâce au web.

Ce montant permettra la formation de 20 employés et l'embauche de 80 futurs travailleurs au bureau de la compagnie à Montréal, a affirmé en point de presse jeudi le ministre du Travail, Jean Boulet.

Slalom offre à ses clients des solutions pour optimiser leur utilisation des technologies liées à l'infonuagique, à l'intelligence artificielle et aux logiciels de la relation client. Sa clientèle se trouve dans différents secteurs: financier, manufacturier, télécommunications et commerce de détail, notamment.

Pour le directeur général de Slalom Consulting, Lionel Pimpin, les entreprises québécoises ressortiront gagnantes de cet investissement alors que plusieurs travailleurs adoptent le télétravail et ont besoin d'un coup de main pour se réorganiser.

«On veut aider les entreprises québécoises à utiliser de nouvelles technologies. Les principaux actifs d’une société de conseils, ce sont ces gens. Il faut qu’ils soient formés pour être à la pointe des dernières technologies», a-t-il dit.

La formation de travailleurs dans ce secteur sera aussi bénéfique pour recruter, a-t-il ajouté. «Les gens changent d’emploi et se cherchent une vocation. La formation est un excellent vecteur d’attraction de talents. Dans le monde des technologies, les ressources doivent être à la fine pointe de leur domaine [...]. Le gouvernement vient d’ajouter de l’eau au moulin pour former les entreprises.»

Accompagné de la ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau, M. Boulet a également mentionné que la situation provinciale de l’emploi reprenait peu à peu, mais il a noté un taux de chômage plus élevé dans certains secteurs comme la culture, le tourisme et le commerce de détail. D’autres affichent toutefois une pénurie de main-d’œuvre, comme le secteur de la construction et des technologies de l'information.

Montréal demeure une région subissant les contrecoups de la pandémie, le centre-ville plus particulièrement, a indiqué Mme Rouleau, qui a également affirmé que la métropole a accueilli 10 millions de touristes de moins par rapport à l’année précédente.

À lire aussi

Et encore plus