Montréal: controverse autour d’une autre piste cyclable temporaire | 24 Heures MTL
/transports/bikepedestrian

Montréal: controverse autour d’une autre piste cyclable temporaire

Image principale de l'article Controverse autour d’une autre piste cyclable
Joël Lemay / Agence QMI

MONTRÉAL – Une autre piste cyclable temporaire crée de la grogne à Montréal, cette fois sur la rue de Terrebonne dans l'arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce.

«Cette piste cyclable a complètement perturbé la vie de milliers de citoyens», a affirmé jeudi le conseiller municipal indépendant Marvin Rotrand.

«Plusieurs des résidents auxquels j’ai parlé durant les derniers jours disent qu’ils ne veulent pas de piste cyclable sur leur rue résidentielle tranquille», a soutenu M. Rotrand, qui présentera le 8 septembre une motion au prochain conseil d'arrondissement demandant le retrait de la piste cyclable dès le lendemain.

Joël Lemay / Agence QMI

Il sera appuyé par le chef du parti d'opposition Ensemble Montréal, Lionel Perez.

Dans une lettre adressée à la mairesse de l’arrondissement, Sue Montgomery, les conseillers Christian Arsenault, Peter McQueen et Magda Popeanu, tous de Projet Montréal, réclament plutôt des «mesures de mitigation substantielles pour les résidentes et résidents, les écoles, l’église Saint Monica et les Habitations de Terrebonne» afin de «sauver» le projet.

Ils soutiennent que la population n’a pas été informée adéquatement. «L’absence complète de toute forme de communication a fait en sorte que les personnes les plus touchées n’ont pas été en mesure d’obtenir l’aide dont elles ont maintenant désespérément besoin», peut-on lire dans la missive datée de mercredi.

La mise en place de la piste sur les deux côtés d’une partie de la rue de Terrebonne s’est traduite par le retrait de 300 places de stationnement.

Rappelons que la mairesse Sue Montgomery siège comme indépendante après avoir été expulsée du caucus de Projet Montréal dans la foulée d'allégations de harcèlement au travail de la part de sa directrice de cabinet, qu'elle a refusé de congédier.

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Pas de retrait

La mairesse Sue Montgomery n’a pas l’intention de démanteler la piste cyclable avant la fin de l’automne, a fait savoir son cabinet. Elle est ouverte à étudier la possibilité de confiner la piste à un côté de la rue seulement.

Puisque des problèmes ont été constatés aux abords des écoles, des ajustements ont été apportés, indique le cabinet. La Commission scolaire English-Montréal, qui avait exprimé des insatisfactions, confirme être désormais satisfaite des correctifs qui facilitent la tâche aux autobus scolaires.

Des mesures de mitigation additionnelles ne sont pas prévues, selon le cabinet de la mairesse.

«La communauté cycliste de Notre-Dame-de-Grâce demande depuis longtemps de meilleures infrastructures cyclistes sur la rue de Terrebonne. De plus, le conseiller Peter McQueen milite pour ce projet depuis 2009», a fait valoir Mme Montgomery.

«Cette initiative temporaire a été conçue dans le but de répondre aux demandes croissantes de résidents dans le quartier pour de meilleures infrastructures cyclables», a-t-elle ajouté.

Joël Lemay / Agence QMI

Le 22 juin dernier, le conseil d’arrondissement avait voté de manière unanime pour l’aménagement de plusieurs rues, incluant la rue de Terrebonne, dans le contexte de crise sanitaire. Les élus ont participé à trois réunions avec les services techniques, mentionne la mairesse.

Selon M. Rotrand, l’administration avait assuré que si des aménagements s’avéraient problématiques, des correctifs seraient rapidement apportés, sans devoir faire l’objet d’un nouveau vote au conseil.

À lire aussi

Et encore plus