Prolongement de la ligne bleue: pas de travaux avant trois ans sans un nouveau projet de loi 61, dit Legault | 24 Heures MTL
/transports/subway

Prolongement de la ligne bleue: pas de travaux avant trois ans sans un nouveau projet de loi 61, dit Legault

Image principale de l'article Il faudra s'armer de patience pour la ligne bleue
Simon Clark/Agence QMI

Le début des travaux pour le prolongement de la ligne bleue pourrait devoir attendre trois à quatre ans si les partis d’oppositions refusent d’adopter une nouvelle mouture du projet de loi 61 à l'automne, dit François Legault. 

• À lire aussi: Métro: délais supplémentaires pour le prolongement de la ligne bleue

• À lire aussi: Prolongement de la ligne bleue: la mairesse demande une loi spéciale

«Ce qu’on me dit c’est que si le projet de loi 61 ou un équivalent n’est pas adopté, on peut penser que ça va prendre trois ou quatre ans avant de commencer la construction du prolongement de la ligne bleue», a indiqué le premier ministre en conférence de presse à Saint-Hyacinthe.

Lundi, la mairesse de Montréal Valérie Plante a demandé à Québec de déposer une loi spéciale pour que le prolongement de la ligne bleue du métro aille de l'avant rondement.

Questionné sur ses intentions mardi, François Legault a profité de l’occasion, mardi, pour décocher une flèche à l’endroit des partis d’oppositions à qui il reproche l’échec de l’adoption de son projet de loi au printemps dernier.

«J’espère que Québec solidaire, le Parti québécois et le Parti libéral ont réfléchi cet été, a-t-il dit. [...] J’espère que cette fois-ci on va avoir la collaboration des trois partis d’oppositions parce que la dernière fois ils n’ont même pas voulu aller en commission parlementaire pour débattre du projet de loi.»

La semaine dernière, la Société de transport de Montréal (STM) a confirmé des retards dans l'échéancier initial du projet visant à rallonger de 5,8 kilomètres la ligne bleue du métro entre la station Saint-Michel jusqu'à Anjou en raison de contestations d'avis d'expropriation le long du tracé du prolongement.

«Il est plus que temps que le projet de la ligne bleue soit réalisé. Ça fait depuis 1988 que la population de l’Est l’attend. Suite à l’échec du projet de loi 61, on s’attend à ce qu’il y en ait un sur la table pour la rentrée parlementaire», a écrit Valérie Plante sur Twitter lundi.

À lire aussi

Et encore plus