Délit de fuite à Montréal: il percute un véhicule de police et prend la fuite | 24 Heures MTL
/mtl-news/crimes

Délit de fuite à Montréal: il percute un véhicule de police et prend la fuite

Image principale de l'article Il percute un véhicule de police et prend la fuite
MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Ce n’est jamais une bonne idée de fuir les lieux d’un accident, particulièrement lorsqu’on vient d’entrer en collision... avec une voiture de police.

Les policiers de Montréal étaient à la recherche vendredi avant-midi de l’auteur d’un délit de fuite lors duquel un sergent a été légèrement blessé, dans le secteur de Montréal-Nord.

Selon les autorités, le véhicule suspect circulait vers le nord sur l’avenue Bellevois, vers 10 h 30, lorsqu’il a heurté de plein fouet un véhicule utilitaire sport (VUS) conduit par un sergent du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) à l’angle de la rue de Castille.

À la suite de l’impact, le VUS a heurté deux véhicules stationnés.

Un sergent du SPVM a été victime d'un délit de fuite à l'angle de la rue de Castille et de l'avenue Bellevois, dans le secteur de Montréal-Nord, à Montréal, le vendredi 28 août 2020. À la suite de l'impact, le véhicule de patrouille a percuté deux véhicules stationnés en bordure de la rue.
MAXIME DELAND/AGENCE QMI

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Un sergent du SPVM a été victime d'un délit de fuite à l'angle de la rue de Castille et de l'avenue Bellevois, dans le secteur de Montréal-Nord, à Montréal, le vendredi 28 août 2020. À la suite de l'impact, le véhicule de patrouille a percuté deux véhicules stationnés en bordure de la rue. MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Le véhicule suspect a quant à lui pris la fuite et n’avait toujours pas été localisé en fin d’avant-midi. Plusieurs policiers étaient à la recherche du véhicule accidenté et de son conducteur.

Le policier qui conduisait le véhicule de patrouille a subi de légères blessures qui ne mettent aucunement sa vie en danger.

Un périmètre de sécurité a été érigé autour du lieu de la collision afin de protéger d’éventuels éléments de preuve.

Il a été impossible de savoir si le sergent à bord du véhicule de police répondait ou non à un appel d’urgence au moment des faits.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus