L’Entrecôte Saint-Jean Montréal ferme ses portes | 24 heures
/activities

L’Entrecôte Saint-Jean Montréal ferme ses portes

Image principale de l'article L’Entrecôte Saint-Jean Montréal ferme ses portes
Page Facebook de l'Entrecôte Saint-Jean Montréal

Les contrecoups de la pandémie et les récents travaux au centre-ville ont forcé L’Entrecôte Saint-Jean à fermer ses portes définitivement jeudi après 29 ans d’existence. 

Le restaurant de steak et frites montréalais en avait fait l’annonce sur une publication Facebook récoltant une centaine de commentaires. Au bout du fil vendredi, le directeur et fils de la propriétaire ne cachait pas sa tristesse.

«Depuis plus d’une semaine, je ne dors pas. C’est énorme, c’est ma famille», souligne Arnaud Brun, qui y travaille depuis les années 2000.

Selon M. Brun, la pandémie, les nouvelles restrictions sanitaires et les distanciations sociales et gouvernementales ont transformé les restaurants en véritables salles d’opération.

«C’est tout le contraire de L’Entrecôte Saint-Jean, explique M. Brun. On est proche de nos clients, on se serre la main, on discute entre les tables et les inconnus qui ne se connaissent pas vont se parler, c’est le jour et la nuit.»

À cela s’ajoute le poids des travaux cet été à Montréal et sur la rue Peel où sera construite une tour de 28 étages. M. Brun déplore également selon lui «l’inconscience des réalités des commerçants» de la part de l’administration Plante.

«C’était soit on continue dans un environnement qui n’est pas stable, et on risque un endettement assez majeur [... ]», explique M. Brun.

L’entreprise familiale reconnue pour son menu composé d’une entrée de potage, d’un dessert et de son entrecôte accompagnée de sa sauce secrète, et de frites allait célébrer son 30e anniversaire cette semaine.

Un choc pour les clients et le personnel

Nazih Chemali, fidèle client du restaurant avec sa femme depuis son ouverture, est triste et surpris de cette fermeture. Selon lui, L’Entrecôte ne s’égale nulle part ailleurs.

«Ça fait plus de 29 ans qu’on était des clients de ce restaurant, explique-t-il. C’était notre sortie quand nos enfants étaient très jeunes, il n’y a pas eu beaucoup de rotation de personnel et ils [les employés] ont vu mes enfants grandir.»

Quant à lui, M. Brun comprend la frustration et les émotions des employés ainsi que des clients avec qui il a partagé des moments privilégiés.

«[Peu importe] la couleur de votre peau, votre nationalité, votre statut social, L’Entrecôte Saint-Jean, c’était pour tout le monde, c’était le vrai restaurant», conclut M Brun.

L’Entrecôte Saint-Jean Montréal, Le Balsam Inn, Le Restaurant Su, le Smoking Vallée, le Bar B Barn, la librairie et bistro Olivieri, le Bar chez Roger font désormais tous partie des restaurants ayant dû fermer depuis le début de la pandémie.

À lire aussi

Et encore plus