Le Pho King Bon s’excuse à la communauté vietnamienne | 24 Heures MTL
/activities/restaurants

Le Pho King Bon s’excuse à la communauté vietnamienne

Image principale de l'article Pho King Bon s’excuse à la communauté vietnamienne
Photo Agence QMI, Simon Dessureault

Le restaurant Pho King Bon de Rosemère changera le nom de certains items de son menu à la suite d’une pétition lancée par une cégépienne lavalloise d’origine vietnamienne, qui a été signée par 6733 personnes.

• À lire aussi: Un restaurant aux jeux de mots à caractère sexuel

Kim Nguyen, étudiante en administration au cégep Bois-de-Boulogne, a mis en ligne samedi une pétition qui déplorait notamment qu’un shooter du restaurant nommé «Viet Kong» faisait référence au Việt Cộng et à la Guerre du Vietnam.

Kim Nguyen a réussi à faire plier le restaurant Pho King Bon avec sa pétition, ce dernier ayant annoncé le lundi 7 septembre qu'il changera certains noms jugés offensants dans son menu.
PHOTO SIMON DESSUREAULT/AGENCE QMI

SIMON DESSUREAULT/AGENCE QMI

Kim Nguyen a réussi à faire plier le restaurant Pho King Bon avec sa pétition, ce dernier ayant annoncé le lundi 7 septembre qu'il changera certains noms jugés offensants dans son menu. PHOTO SIMON DESSUREAULT/AGENCE QMI

«Ceci est extrêmement insensible envers toutes les personnes qui ont vécu les atrocités de la guerre et du régime autoritaire au Vietnam», a écrit l’étudiante de 18 ans, dont le père a fui la guerre en bateau et le grand-père a été prisonnier politique.

«Les enfants d’immigrants du Vietnam portent beaucoup les souffrances et les douleurs de leurs parents, a pour sa part expliqué Tri Hanh Dao, une Québécoise d’origine vietnamienne de 26 ans qui a signé la pétition. De voir un titre comme ça pour une boisson nous a vraiment blessés.»

Guillaume Boutin, copropriétaire du Pho King Bon, a de son côté présenté ses excuses à la communauté vietnamienne sur la page Facebook de son restaurant, lundi.

«Ce nom n'apparaîtra plus dans nos nouveaux menus, a-t-il écrit. Nous comprenons maintenant que le shooter "Viet Kong" est inapproprié.»

La pétition affirmait également que des jeux de mots vulgaires et dégradants dans son nom et son menu, dont «Lichi Mwa Lku», «Pho Kyu», «Pho Kme» et «PhoKit» «faisaient de notre langue l'objet de moqueries.»

Elle ajoutait également que le restaurant suggérait à ses clients de prononcer le plat classique bún thịt nướng comme «bonne tite noune».

«Nous supprimerons la prononciation du Bún thịt nướng et le mot "Pho’s" avant le shooter "Grosses Boules", a ajouté le restaurateur de 41 ans. Nous modifierons notre appellation. Nous serons désormais un "bistro fusion" au lieu d’un "bistrot vietnamien".»

Le propriétaire s’est également engagé à étudier l'étymologie de ses prochains noms de façon «plus approfondie pour qu'ils n'aient pas de caractère raciste», est-il aussi affiché.

Les changements seront apportés d'ici une semaine ou deux.

La pétition demandait cependant au propriétaire du restaurant de retirer son nom et ses mots «insultants et irrespectueux».

«On ne peut pas demander de tout changer finalement, on a fermé la pétition, s'est résolue Kim Nguyen. Il a écouté la communauté vietnamienne et il était prêt à faire des changements.»

Rappelons aussi qu’un inspecteur de l’Office de la langue française (OQLF) a visité le restaurant de Rosemère, vendredi dernier.

Cette visite a eu lieu à la suite d’une plainte de l’organisme Impératif français, un organisme de défense et de promotion de la langue française.

Cette plainte porte sur l’ensemble du concept du restaurant, incluant la dégradation ou l’utilisation peu appropriée de la langue française et la vulgarité de jeux de mots dans le menu.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus