Pas de marche arrière pour le REV sur Saint-Denis | 24 Heures MTL
/transports/bikepedestrian

Pas de marche arrière pour le REV sur Saint-Denis

Image principale de l'article Pas de marche arrière pour le REV sur Saint-Denis
Joël Lemay / Agence QMI

La mairesse de Montréal Valérie Plante persiste et signe sur l’implantation du Réseau Express Vélo (REV) sur la rue Saint-Denis, malgré l’opposition de plusieurs commerçants.

• À lire aussi: Vive opposition à l’autoroute à vélos sur le Plateau-Mont-Royal

• À lire aussi: Un restaurateur veut tester les cyclistes en faveur du Réseau express vélo

S’il n’est pas question de rétropédaler sur ce projet, dont les plans ont été présentés en mai 2019, la mairesse dit vouloir trouver des solutions aux problèmes soulevés.

«Il y a des gens qui sont très en faveur [et] des gens qui n’aiment pas ce projet, a-t-elle affirmé mardi, en marge d’une annonce économique. Le message que j’ai pour les citoyens et aussi pour les commerçants : on va discuter et on va essayer des trouver des solutions avec eux, c’est vraiment ce que je souhaite, pour faciliter, les accommoder autant que se peut.»

Interrogée sur la possibilité qu’il y ait des modifications au projet, la mairesse s’est limitée à dire qu’il y aura des discussions dans les prochains jours.

«Moi ce que je recherche surtout, c’est une façon de soutenir les commerçants, qui sont stressés en ce moment, qui sont préoccupés et je les comprends parce que la COVID ça frappe fort. Ça frappe l’économie, mais ça frappe aussi notre état d’esprit. Ce n’est pas une période facile», a poursuivi Mme Plante.

«À la demande des commerçants sur Saint-Denis, on a repoussé les travaux cet été», a également rappelé la mairesse. Plus tôt cet été, l’administration avait accepté de reporter de quelques semaines le début des travaux, après que des commerçants s’étaient plaints de devoir composer avec les chantiers après avoir fermé leurs portes pour plusieurs mois en raison de la pandémie.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus