Le maire d’Outremont ouvert à réintroduire des places de stationnement gratuites | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

Le maire d’Outremont ouvert à réintroduire des places de stationnement gratuites

Il n’y aura pas de moratoire sur le stationnement sur rue payant dans l’arrondissement d'Outremont, mais le maire Philipe Tomlinson se dit ouvert à modifier la tarification et à réintroduire un certain nombre de places gratuites, éventuellement.

«Nous avons une ouverture à modifier la tarification, à enlever la période de deux heures dans certains secteurs et de ne permettre que du stationnement pour résidents. Nous sommes prêts à introduire des zones de stationnement non tarifé, donc un certain retour vers des places gratuites», a déclaré M. Tomlinson mardi soir, au conseil d’arrondissement.

Le maire répondait ainsi aux recommandations émises après une consultation publique sur le controversé règlement adopté en juillet 2019, qui rend le stationnement sur rue payant au-delà des deux premières heures partout dans l'arrondissement.

Deux journées de consultation, menées par la firme Convercité, avaient eu lieu à l’hiver 2020 grâce à une pétition citoyenne ayant récolté suffisamment de signatures.

Au printemps dernier, le rapport de consultation recommandait un moratoire partiel sur le règlement et de réinstaurer temporairement un certain nombre de places non tarifées durant le moratoire.

«Il n'y aura pas de moratoire sur le plan de stationnement. Le problème à l'origine de la refonte, c'est-à-dire le manque de places pour les résidentes et résidents, est toujours d'actualité», a indiqué le maire d’Outremont mardi soir.

Mentionnons que les nouvelles règles de stationnement, mises en application l’hiver dernier, ont été suspendues le temps du confinement puis réinstaurées en août.

Le rapport de consultation recommandait aussi de mettre sur pied un comité consultatif qui pourrait réviser le règlement. Un comité sera formé pour proposer des ajustements au règlement d’ici la fin de l’année, a fait savoir M. Tomlinson. Il sera composé de représentants citoyens, d'organismes, d'institutions, de commerces, ainsi que d’élus et d’employés municipaux.

«Malheureusement, plutôt que d’apporter des correctifs concrets aux nombreuses préoccupations des citoyens exprimées lors des séances de janvier et février, cette réaction ne fait que proposer la création d’un comité, non encore constitué, qui fera rapport fin décembre, tout en escamotant la recommandation principale du rapport, soit la mise en place d’un moratoire partiel sur la politique de stationnement», a réagi Marc Poulin, résident d’Outremont et instigateur de la pétition citoyenne ayant forcé la tenue d’une consultation sur la nouvelle politique de stationnement.

À lire aussi

Et encore plus